Si vous voyez ce message, cela signifie que nous avons des problèmes de chargement de données externes.

If you're behind a web filter, please make sure that the domains *.kastatic.org and *.kasandbox.org are unblocked.

Contenu principal

Connecte-toi : Les erreurs sont des opportunités.

Il s'agit de l'activité 3 sur l'état d'esprit de développement pour le lycée : Les erreurs sont des opportunités. Elle est composée de trois parties. Pour donner l'activité à faire à votre classe, vous devez lui affecter les trois parties.

Bon retour parmi nous !

Dans l'activité précédente, nous avons appris que notre cerveau est conçu pour grandir et que les défis constituent une part importante du développement de notre cerveau. Mais que se passe-t-il lorsque nous commettons une erreur ?
À la fin de cette activité, tu seras capable :
  • De comprendre que les erreurs font partie intégrante du processus d'apprentissage.
  • De comprendre comment les erreurs peuvent être à la fois nuisibles et utiles.
  • D'identifier les opportunités positives qui découlent des erreurs.
As-tu tremblé à la lecture de ce mot ? Un petit peu ? Les erreurs sont inhérentes au processus d'apprentissage. En fait, nos erreurs nous aident à trouver des domaines dans lesquels nous pouvons grandir et apprendre.
Voyons comment la façon dont nous réagissons à nos erreurs peut avoir un impact énorme.

L'erreur

Henri apprend l'histoire des États-Unis et adore ça. Il lit les livres d'Histoire comme des contes avec de nombreux rebondissements, péripéties et surprises. Il s'imagine être un pèlerin sur le Mayflower ou se tenir à côté de George Washington dans la lutte pour l'indépendance américaine.
En révisant son contrôle, Henri a revu tous les chapitres et la fiche de révision donnée par le professeur. Il a eu le sentiment qu'il allait vraiment réussir son contrôle.
Mais au moment du contrôle, il a réalisé qu'il ne connaissait que des événements essentiels. Il ne comprenait pas vraiment comment les idéaux de Benjamin Franklin ont contribué à la lutte pour l'indépendance. Il était complètement déconcerté par la question de dissertation.
En rendant son contrôle, Henri était super déçu. Il n'a pas eu une bonne note et voulait arrêter de réviser. Il avait passé beaucoup de temps à étudier et à réviser pour le contrôle, mais cela n'a pas payé. Peut-être qu'il n'était pas fait pour l'Histoire.

Apprendre de son erreur

Henri a parlé à son amie Mia qui lui a dit qu'il ne devait pas s'en faire pour sa mauvaise note car les erreurs font partie du processus d’apprentissage et constituent des opportunités d’apprentissage. Elle lui a suggéré qu'au lieu de se décourager ou d'abandonner, il ferait mieux d'analyser ses erreurs, de comprendre pourquoi il les a faites puis de réfléchir à une stratégie pour ne plus les refaire.
C'est une opportunité pour obtenir un retour sur ce qu'il a fait !
Mia a encouragé Henri à aller à l'accompagnement personnalisé et à demander de l'aide pour trouver une stratégie d'apprentissage différente.
Quand Henri est arrivé à l'accompagnement personnalisé, son professeur lui a donné quelques indications sur les différentes stratégies d'apprentissage qui pourraient améliorer sa compréhension des enseignements en histoire. Au lieu de mémoriser les faits et les événements, le professeur lui a suggéré de passer un peu plus de temps à réfléchir sur les motivations de Benjamin Franklin. Il a aussi proposé à Henri de refaire le contrôle après avoir essayé cette nouvelle stratégie d'apprentissage.
Henri est rentré chez lui et a étudié en suivant les conseils de son professeur, ce qui lui a donné beaucoup plus confiance en lui. Il a découvert que comprendre les motivations des personnes l'aidait à se souvenir plus facilement de la chronologie des événements historiques.

La remédiation

Henri a fait un contrôle de remédiation la semaine d'après.
Il était tellement excité et motivé pour le contrôle qu'il s'est précipité. Il voulait vite finir et avoir une meilleure note.
Mais quand on lui a rendu son contrôle, il s'est aperçu qu'il ne s'en était pas si bien sorti encore une fois. Il avait encore passé plus de temps à réviser que pour le premier contrôle. Pourtant, il n'a pas eu une meilleure note. Il en a reparlé à son amie Mia.

Apprendre de son erreur—encore.

Mia lui a demandé s'il avait regardé ce qu'il avait raté avant de vouloir abandonner. Elle lui a suggéré que s'il revoyait les questions qu'il avait ratées, il pourrait trouver des indices sur la manière dont il pourrait obtenir une meilleure note lors des futurs contrôles ou - si le professeur le lui proposait - lors d'un autre contrôle de remédiation.
Mia lui a aussi dit que ce n'est pas parce qu'on fait une erreur une fois qu'on n'en fera pas d'autres. Dans notre parcours d'apprentissage, il est possible que nous trébuchions et fassions des erreurs encore et encore, mais nous devons simplement aller moins vite et réfléchir.
Après avoir parlé à Mia, Henri a réfléchi à ses erreurs et a relu les questions qu'il avait ratées. Il s'est rendu compte qu'il avait fait des erreurs stupides, comme mal lire la question ou cocher une mauvaise réponse ! Il a aussi réalisé que ces erreurs stupides ne le définissaient pas. Il aurait dû prendre plus de temps pour lire correctement les questions et vérifier son travail plusieurs fois avant de rendre sa copie. C'était l'occasion d'aller moins vite pour Henri.
Même si cela lui a pris du temps, il a tiré deux leçons de ses contrôles de remédiation. Ses erreurs ont été d'une part l'occasion d'obtenir un conseil sur sa stratégie d'apprentissage et d'autre part l'opportunité d'aller moins vite en vérifiant son travail. Les erreurs d'Henri étaient au départ nuisibles mais sont devenues utiles. Il a revu et examiné ses erreurs pour en tirer une leçon bénéfique et a élaboré un plan pour ne plus faire les mêmes erreurs.
Tu as fini la partie 1 de cette activité : Connecte-toi !

Vous souhaitez rejoindre la discussion ?

Pas encore de posts.
Vous comprenez l'anglais ? Cliquez ici pour participer à d'autres discussions sur Khan Academy en anglais.