Si vous voyez ce message, cela signifie que nous avons des problèmes de chargement de données externes.

If you're behind a web filter, please make sure that the domains *.kastatic.org and *.kasandbox.org are unblocked.

Contenu principal

Connecte-toi : L'état d'esprit de développement

Il s'agit de l'activité 2 sur l'état d'esprit de développement pour le lycée : L'état d'esprit de développement. Elle est composée de trois parties. Pour donner l'activité à faire à votre classe, vous devez lui affecter les trois parties.
Dans l'activité précédente, nous avons appris que notre cerveau peut se développer et que tu as le pouvoir de faire grandir le tien. Un élément important pour le développement de ton cerveau est de comprendre les obstacles courants qui peuvent se mettre en travers de ton chemin ou te déstabiliser lorsque tu apprends et comment les surmonter.
À la fin de cette activité, tu seras capable :
  • D'identifier les propos négatifs que tu peux te faire sur toi-même.
  • De faire la différence entre l'état d'esprit de développement et l'état d'esprit fixe.
  • De redémarrer la croissance de ton cerveau en changeant de propos sur toi-même et tes actions.

Fais connaissance avec Sam et Mia.

Souviens-toi de l'époque où tu as commencé à apprendre à résoudre des équations. Maintenant, regarde le cas de Mia et de Sam qui ont des approches différentes de l'apprentissage en mathématiques.

La première semaine

Le professeur de Mia et de Sam a abordé les équations à résoudre en une seule étape.
Cas A : Sam a toujours le sentiment d'être doué en maths. L'apprentissage des maths est devenu facile pour lui et il s'en vante beaucoup.
Cas B : Mia ne s'est jamais sentie à l'aise avec les maths. Une fois, elle a dit à son professeur et à Liz, sa meilleure amie, qu'elle n'était pas une " matheuse ".

Le premier contrôle

Sam et Mia ont eu un contrôle sur les équations à la fin de la première semaine.
Cas A : Sam s'en est très bien sorti. Il s'est dit : “ Facile ! Je suis vraiment trop fort en maths. ”
Cas B : Mia, en revanche, n'a pas été très performante. Elle s'est dit : " Ça se confirme. Je ne suis vraiment pas douée en maths. "

La deuxième semaine

Sam et Mia ont appris les équations à résoudre en plusieurs étapes.
Cas A : Le premier jour de la semaine suivante, Sam s'est dit : "Je suis un matheux et c'est de plus en plus facile pour moi." Mais ça n'a pas été le cas. Il a commencé à avoir des difficultés et à se démener, il s'est alors dit : "Peut-être que je ne suis pas fait pour faire des équations à résoudre en plusieurs étapes et que je ne suis finalement pas matheux. C'est trop difficile pour moi." Quand son professeur l'a l'encouragé, il lui a répondu : "Je vais échouer au prochain contrôle, alors pourquoi s'embêter à faire des efforts ?"
Cas B : Mia était découragée dès la première semaine. Comprendre la résolution des équations en une étape est une compétence préalable à acquérir avant d'aborder la résolution d'équations en plusieurs étapes. Elle avait donc peu de chance d'y arriver. Elle voulait sécher le cours quand elle a rencontré Liz qui l'a traînée en classe en lui disant "Apprenons ensemble !"

Le mythe du (de la) matheux (matheuse)

Liz a dit à Mia qu'il n'existe pas de personnes matheuses. Notre cerveau peut toujours évoluer et se développer si on lui donne de bonnes pratiques. Certaines choses sont plus difficiles et prennent plus de temps à apprendre que d’autres, et c’est normal.
Sam et Mia ont fait leur contrôle et tous les deux l'ont raté. Le professeur a proposé de refaire le contrôle le lendemain.
Cas A : Sam est rentré chez lui et a dit à ses parents : "Je sais que j'ai raté le contrôle et toute la classe l'a raté aussi, les équations étaient trop difficiles à résoudre ". Il fanfaronnait en disant qu'il était toujours le plus fort parce que les autres avaient encore moins bien réussi que lui. Il s'est donc arrêté de travailler.
Cas B : Mia est rentrée chez elle et a dit à ses parents : “Je sais que j'ai raté le contrôle même si je l'ai révisé, mais au moins je sais que je suis en train d'apprendre. Si je m'entraîne un peu plus, je sais que je peux y arriver ". Mia est montée dans sa chambre, a révisé et a même invité son amie Liz pour qu'elles revoient ensemble les erreurs qu'elles avaient faites au premier contrôle. ”

Une pause et de la réflexion

  • Qui, selon vous, a réussi le contrôle le lendemain ?
  • Qu'aurait-il pu arriver à Sam s'il avait modifié son opinion sur les équations et sur lui-même ?
Tu as fini la partie 1 de cette activité : Connecte-toi !

Vous souhaitez rejoindre la discussion ?

Pas encore de posts.
Vous comprenez l'anglais ? Cliquez ici pour participer à d'autres discussions sur Khan Academy en anglais.