If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal

En résumé : l'avantage comparatif et et les bénéfices liés au commerce

Dans ce résumé vous trouverez un récapitulatif et un rappel des termes clés, ainsi que les graphiques et les calculs utilisés pour analyser les avantages comparatifs et les bénéfices liés au commerce. Parmi les concepts clés figurent la façon de déterminer l'avantage comparatif, les termes du commerce et la manière dont l'avantage comparatif mène à des niveaux de consommation plus élevés.
L'avantage absolu décrit une situation dans laquelle un individu, une entreprise ou un pays peut produire plus de bien ou de service que tout autre producteur ayant la même quantité de ressources.
Les États-Unis, par exemple, disposent d'une main-d'œuvre qualifiée, de ressources naturelles en quantité et d'une technologies de pointe. Grâce à ces trois éléments, les Etats-Unis peuvent produire plus de biens, plus efficacement, par rapport à d'autres partenaires commerciaux potentiels, ce qui leur donne un avantage absolu dans la production de marchandises que ça soit du maïs, des ordinateurs, du sirop d'érable ou des voitures. Cependant cela ne signifie pas que les États-Unis ne profitent pas du commerce de ces biens avec d'autres nations.
L'avantage absolu décrit une situation dans laquelle un individu, une entreprise ou un pays peut produire plus de biens ou de services avec un coût d'opportunité plus faible que les autres producteurs.
Par exemple, comme le climat le permet, la France peut produire des pommes en grande quantité à un coût très faible par rapport aux bananes qui demandent plus ensoleillement et une température plus élevée.
Le Sénégal, par contre, avec son grand soleil et son climat chaud peut produire des bananes à un coût d'opportunité beaucoup plus faible que les pommes contrairement à la France.

Spécialisation

La spécialisation de la production en fonction de l'avantage comparatif, et non de l'avantage absolu, crée des opportunités d'échange qui permet d'atteindre des opportunités de consommation au-delà de la CPP. Le commerce entre deux individus ou pays leur permet de bénéficier d'une production et d'une consommation totales plus élevées que ce qui aurait été possible au niveau national.
La France et le Sénégal peuvent chacun se spécialiser dans le bien pour lequel ils ont un avantage comparatif puis les échanger entre eux. Cela permet aux deux pays de profiter de plus de pommes et de bananes qu'ils n'auraient pu en profiter sans commerce. Le Sénégal exportera des bananes et importera des pommes ; de cette façon, les sénégalais pourront profiter de super compotes et les français dégusteront de délicieuses bananes flambées !
Les avantages comparatifs et les coûts d'opportunité déterminent les conditions de négociation qui permettent un échange commercial bénéfique pour les deux partis.
Afin que les français puissent profiter des échanges commerciaux avec le Sénégal, ils doivent être en mesure d'importer des bananes à un coût d'opportunité inférieur à ce que cela leur coûterait de les produire eux même. De même, le Sénégal doit obtenir des pommes à moindre coût (en termes de nombre de bananes équivalent) par rapport à ce que le pays aurait pu produire lui-même. Les conditions de négociation correspondent au prix de négociation convenu par deux agents, qui, si il est bénéfique, permettra aux deux pays de profiter des gains du commerce.

Termes clés

TermeDéfinition
L'avantage absoluLa capacité de produire, avec les mêmes ressources, un bien en plus grande quantité qu'un autre agent. Par exemple, en une seule journée, Bertrand peut broder 10 oreillers et Anna peut broder 15 oreillers, Anna a donc un avantage absolu dans les oreillers brodés.
L'avantage comparatifLa capacité de produire un bien à un coût d'opportunité inférieur comparativement à un autre agent. Par exemple, pour chaque oreiller Bertrand peut les broder avec un coût d'opportunité de 2 foulards tricotés, tandis que Anna doit renoncer à 3 foulards tricotés pour chaque oreiller qu'elle brode, Bertrand a donc un avantage comparatif à broder des oreillers.
La spécialisationLorsqu'un individu ou un pays alloue la plupart ou la totalité de ses ressources à la production d'un bien ou service particulier. Par exemple, Sal (un individu) se spécialise dans la production de vidéos éducatives et le Bangladesh (le pays) se spécialise dans la production de textiles.
Le commerceL'échange de biens, de services ou de ressources entre deux agents économiques.
Le commerce internationalL'échange de biens, services, ou de ressources entre deux pays.
Les gains du commerceLa capacité de deux agents d'augmenter leurs possibilités de consommation en se spécialisant dans le bien dans lequel ils ont un avantage comparatif et d'acheter le bien pour lequel ils n'ont pas d'avantage comparatif.
Les conditions du commerce (également appelé « prix d'échange »)Le prix d'un bien par rapport à l'autre bien, pour lequel les deux pays acceptent un échange commercial; les conditions commerciales sont bénéfiques lorsqu'elles permettent à un pays d'importer un bien à un coût d'opportunité moins élevé que le coût de production de ce bien au niveau national, ainsi le pays profite du commerce.

Représentations graphiques clés

Les CPP (courbes de possibilités de production) peuvent être utilisées pour déterminer les coûts d'opportunité, les avantages comparatifs et la spécialisation dans un bien pour chaque agent (comme dans la figure 1).
Figure 1 : Les possibilités de production des pays A et B avant le commerce
Les gains du commerce peuvent être illustrés à l'aide d'une CPP en traçant une ligne à partir du point sur l'axe sur lequel un agent spécialise sa production (dans le bien où il a un avantage comparatif) à un point sur l'axe opposé au-delà de ce qu'il aurait pu réaliser sans échange.
En supposant que les termes du commerce sont bénéfiques (par ex. offrir à chaque agent un coût d’opportunité moins élevé sans échange commercial), un individu ou un pays pourra consommer à un moment donné au-delà de sa CPP par le biais de la spécialisation et du commerce (comme dans la figure 2).
Figure 2 : Les gains potentiels du commerce des pays A et B

Erreurs fréquentes

  • Un pays qui a un avantage absolu dans la production de tous les produits peut encore bénéficier du commerce avec d'autres pays, puisque la base des gains pour le commerce est l'avantage comparatif, pas l'avantage absolu.
  • Il n'est pas possible pour un individu ou un pays d'avoir un avantage comparatif dans tous les produits. Il y aura un autre individu ou un autre pays qui pourra produire certaines choses à moindre coût.
  • L'"autosuffisance" n'est pas nécessairement un trait à rechercher dans l'économie mondiale. Les individus ou les nations qui essaient de tout produire pour eux-mêmes risquent de finir par être plus pauvres que ceux qui se spécialisent et qui font des échanges commerciaux.

Questions de réflexion

  1. Dans quelles circonstances un pays ne pourrait-il PAS bénéficier du commerce avec un autre pays ?
  2. L'économiste Russell Roberts a écrit : "L'autosuffisance est la voie de la pauvreté." Discuter de la manière dont le principe de spécialisation et de commerce basé sur l'avantage comparatif soutient cette déclaration.
  3. Le tableau ci-dessous montre les possibilités de production de deux pays, Tonju et Emria, de deux biens, téléphones et pommes, pour une quantité fixe de ressources.
TéléphonesPommes
Tonju3913
Emria4824
  • a. Quel pays a l'avantage absolu dans les téléphones et quel pays a l'avantage absolu dans les pommes ?
  • b. Calculer le coût d’opportunité des téléphones pour Tonju en nombre de pommes
  • c. Si les deux pays devaient se spécialiser et échanger entre eux, quel pays importerait les téléphones ?
  • d. Supposons que les pays décident de se spécialiser et d'échanger et se sont établis sur un prix d'échange de 2 téléphones par pomme. Expliquez pourquoi le pays qui se spécialise dans les pommes profiterait du commerce.

Vous souhaitez rejoindre la discussion ?

  • blobby green style l'avatar de l’utilisateur Anouck Orban
    Je pense qu'il y a une erreur, au 4eme paragraphe vous avez écrit "l'avantage absolu" , ne serait-ce pas plutôt de "l'avantage comparatif " dont vous voulez parler ?
    (4 votes)
    Default Khan Academy avatar l'avatar de l’utilisateur
  • blobby green style l'avatar de l’utilisateur sanghusaly
    Dans l’exercice sur l’échange entre Tonju et Emria. Je ne comprends pas pourquoi à la question d) l’énoncé parle de 2 téléphones par pomme et dans la correction c’est plutôt 2,5? Erreur ou c’est moi qui ne comprends pas? Merci de m’éclairer.
    (1 vote)
    Default Khan Academy avatar l'avatar de l’utilisateur
    • duskpin seed style l'avatar de l’utilisateur Enseignant·e KA
      Bonjour,
      2 Tel par Pomme est le prix déterminé dans la consigne. On peut voir (après avoir calculé les coûts d'opportunité de chaque pays) que Emria qui a l'avantage comparatif pour les pommes serait prêt à vendre 2 pommes pour minimum 2 téléphones (c'est acceptable mais c'est le minimum). D'un autre côté, Tonju est prêt à acheter 1 pomme pour maximum 3 téléphones. Déjà là, on voit que le prix proposé (2tel) serait acceptable pour les 2 pays mais plus avantageux pour Tonju car ils étaient prêts à acheter pour plus cher.
      2,5 Tel est donc le prix entre les prix max et min des 2 pays. Si on choisit 2,5 téléphones, la plus value liée au commerce est divisée entre les 2 pays de manière égale. Si on choisit 2 téléphones par pomme comme prix d'échange, seul Tonju profitera de l'échange.
      (1 vote)
Vous comprenez l'anglais ? Cliquez ici pour participer à d'autres discussions sur Khan Academy en anglais.