If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :6:38

Transcription de la vidéo

Dans la dernière vidéo, nous avons vu comment l’architecture des bâtiments peut servir de base au thème et à l’histoire d’une contrée, mais les bâtiments ne constituent qu’une partie de la création des espaces dans lesquels se déroulent nos histoires. Le décor constitue aussi un aspect majeur d’un environnement à thème. Les plantes d’une contrée semblent être là depuis toujours et pourtant chaque colline, arbre, rocher ou brin d’herbe a été soigneusement conçu et positionné pour refléter l’histoire et le thème centraux. Précédemment, nous avons vu comment l’architecture faisait naître des sensations différentes et il en va de même pour le décor paysager. Par exemple, de grands arbres peuvent vous donner l’impression qu’un endroit existe depuis très longtemps, alors que des buissons d’épineux vous inspireront crainte et méfiance. Découvrons plus en détail comment les Imagineers abordent la création du décor paysager. La création d’un décor paysager est un art hypnotique dans le sens où arbres et buissons transmettent un puissant sentiment d’éternité. Lorsque vous traversez un décor paysager terminé, l’impression qu’il existe depuis toujours se fait fortement ressentir. Pourtant, il est évident que dans notre monde, tout a été conçu de toutes pièces à l’image de toute forme d’architecture. Nous avons étroitement collaboré avec nos paysagistes pour créer les décors. Ils participent aussi bien à la conception du site et à son aménagement qu’au choix des végétaux et des plates-bandes. Dans une contrée comme Treasure Cove, on trouve des jardins très classiques comme des paysages sauvages et tropicaux près du circuit en canoë, censé se trouver au cœur de la jungle. Pour le parc Disney's Animal Kingdom et Pandora, nous avons opté pour un niveau très élevé de photo-réalisme, tout devait donc avoir l’air réel. Par exemple, pour sculpter les montagnes suspendues, je me réfère au modèle et j’examine toutes les racines et toutes les lianes qui semblent presque irréelles. Elles semblent sorties d’un conte de fées, car elles sont nées de l’esprit d’un designer. Inventer un élément, c’est utiliser son cerveau, imaginer comment cela rendrait en réalité. Mais dans la vraie vie, beaucoup de contraintes jouent sur l’apparence et parfois la réalité n’a aucun sens. Nous avons donc arpenté la jungle, pris des photos, observé et réalisé des esquisses de vraies racines et de vraies lianes poussant sur de vrais arbres gigantesques au cœur d’une vraie forêt tropicale et ces éléments avaient des formes complètement inattendues. Cela n’a rien de logique et c’est pourquoi nous avons rassemblé ces informations et retravaillé ces éléments de recherche pour qu’ils ne ressemblent plus à une liane imaginaire, mais à une vraie liane grâce à l’observation de véritables lianes poussant dans une vraie forêt. Comme Joe l’a mentionné, les Imagineers étudient souvent l’aspect et le comportement des éléments du monde réel. Toutefois notre travail n’est pas de recréer le monde réel. Nous utilisons plutôt ces observations pour nourrir notre créativité et rendre nos espaces à thème plus crédibles. Parfois, les Imagineers utilisent des plantes naturelles pour les décors, parfois des plantes artificielles ou encore un mélange des deux. Par exemple, pour Pandora on a assisté à une proche collaboration entre les paysagistes qui ont utilisé de vraies plantes naturelles et les décorateurs et les spécialistes des rochers qui ont créé des plantes artificielles. Et c’est grâce à cette collaboration qu’il est impossible pour un visiteur occasionnel de savoir quelle plante est artificielle et quelle plante est naturelle. On essaie au maximum de partager une palette végétale avec les designers chargés du feuillage artificiel. Une palette végétale, c’est le vocabulaire végétal utilisé pour peupler une contrée, ce sont les essences d’arbres qui nous intéressent, tous les arbustes et les espèces rampantes qui composent la palette végétale. C’est très intéressant de relever les défis et de découvrir les possibilités de la création d’un décor paysager. Par exemple, comment acheminer l’eau là où on en a besoin ? Les plantes peuvent-elles survivre au climat de la région où se trouve le parc ? Et comment le décor évoluera-t-il ? Quelles sont les autres considérations pratiques à prendre en compte en matière de décor paysager ? La création de décors paysagers sert à embellir un lieu. Elle masque ce qu’on ne veut pas voir, comme un gros conduit de climatisation ou une porte de service. On peut réaliser des plantations très touffues pour contrôler ce que voient les visiteurs. Cela fournit aussi de l’ombre. On a conçu tout le réseau de plomberie souterrain pour maintenir le décor en vie, on a imaginé le déplacement de ces objets géants et leur aménagement. Notre histoire se déroule dans les Caraïbes, nous voulions un environnement très tropical, mais en réalité notre contrée, Treasure Cove, se trouve à Shanghai où le climat et les saisons diffèrent énormément des Caraïbes. C’est donc une véritable science que de choisir des plantes qui ont l’air tropicales, qui sont parfois endémiques à la région, mais qui résistent aux hivers rigoureux de Shanghai. Il existe des astuces pour donner une apparence vieillie à un décor, comme si la végétation y poussait depuis très longtemps. Un exemple : regardez comment pousse un arbre, dans une cour à l’arrière d’une maison. Cela fait 40, 60 ans qu’il est là et comme il pousse à côté de la maison, il est un peu penché et s’éloigne du mur. Il suffit alors d’acheter cet arbre, de le déterrer, de le charger sur un camion, de le transporter jusqu’à votre parc à thème et de l’y planter, puis de construire votre bâtiment de manière à ce qu’il s’adapte à la forme de l’arbre. Au final, vous aurez l’impression que ça fait 40 ans que cet arbre pousse à côté de ce bâtiment. Et ainsi ce bâtiment tout neuf de moins d’un an a l’air d’en avoir 40. Dans l’exercice qui suit, examinez comment la création de décors et la vie végétale de votre contrée peuvent servir de base à votre histoire et à votre thème, tout en étant pratiques et fonctionnelles.