If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :5:43

Transcription de la vidéo

Jusqu’ici, nous avons abordé l’histoire et le thème. Voyons maintenant l’influence de l’histoire et du thème sur l’aménagement d’une contrée. Il s’agit de l’emplacement des attractions, magasins et restaurants qui doivent tous avoir une place. L’emplacement doit refléter l’histoire et le thème de la contrée, tout en étant efficace et fonctionnel. Il est parfois difficile d’associer forme et fonctionnalité au sein d’un aménagement. Comment aborde-t-on l’aménagement d’une contrée ? Pour concevoir toute une contrée autour d’une histoire et d’un thème, il faut créer des croquis conceptuels qui en capturent l’essence. Puis, il faut transformer cela en de véritables endroits traversés par des millions de visiteurs. Des visiteurs vont s’y rendre tous les jours pour y passer la journée. Ils doivent donc être fonctionnels et confortables. Nous accordons beaucoup d’importance à la façon dont les visiteurs vont se déplacer dans tous ces espaces et notre conception le reflète. Nous ne voulons pas qu’ils sachent le temps que nous avons passé sur la fonction invisible de cet espace. Nous voulons qu’ils fassent partie de l’histoire et cela demande beaucoup de coordination. Nous devons sans cesse nous demander : « un camion de pompiers peut-il accéder à cet espace en cas de besoin ? » Il faut penser aux toilettes, car même une contrée imaginaire doit avoir des toilettes. Nous devons aussi prendre en compte certains systèmes. Les réseaux d’eau et d’électricité souterrains. Une zone de file d’attente agréable pour les visiteurs. Beaucoup de considérations de sécurité, comme les garde-corps. Quel chemin va emprunter la parade et comment cela va-t-il fonctionner ? Les couloirs d’infrastructure. Le flux de visiteurs. Les artistes. La nourriture. Les boissons. Les souvenirs. Les chemins. Les feux d’artifice. Les attractions. Les lignes du site. Des considérations très terre à terre qui compliquent la vision originale. Il faut jongler entre la nécessité physique d’aménager l’espace de manière rationnelle, mais aussi l’aménagement cohérent et poétique de l’espace afin de raconter une histoire. Quand le spectateur regarde un espace, il faut qu’il en saisisse le côté émotionnel, l’histoire, et non la manière dont il fonctionne en coulisse. Le choix de l’aménagement est une étape primordiale dans la transformation d’un rêve en réalité. Voici quelques exemples bien représentatifs d’aménagements. Par exemple, l’aménagement de Disneyland où vous entrez dans le parc par Main Street. Le château de la Belle au bois dormant au bout de la rue attire tout de suite votre attention. Radiator Springs à Cars Land en est un exemple parfait. Dès que vous pénétrez dans cette contrée, vous voyez au bout de la rue le tribunal, qui est l’équivalent du château, derrière on trouve la zone de Radiator Springs et plus loin Cadillac Range et Ornament Valley. Nous savions donc que nous devions recréer cette rue, car nous voulions que les visiteurs soient transportés à Radiator Springs. L’aménagement de Cars Land a été très soigneusement pensé. Il s’agit d’un aménagement à taille humaine. Si nous avions dû, par exemple, concevoir Cars Land à l’échelle d’une voiture, comme dans le film, tout aurait été beaucoup plus vaste, tout aurait été plus grand et on se serait senti tout petit. Donc, pour corriger et reproduire le charme de Radiator Springs, nous avons rapporté tous les bâtiments de Cars Land à une échelle habitable et agréable pour les êtres humains. À l’inverse de Cars Land, lors de l’aménagement de Pandora, nous sommes partis d’une histoire très différente. La découverte d’une planète extraterrestre et comment traiter ce sujet. À la base, nous avons un thème d’aventure. L’espace ne doit donc pas être aménagé selon une grille géométrique linéaire. Une telle grille serait trop convenue. Si je pars à l’aventure, je veux découvrir des choses. Nous avons réalisé un aménagement aléatoire qui vous révèle une chose après l’autre. L’espace fonctionne ainsi sur le principe des rideaux. Si je me déplace le long d’une courbe, alors l’espace s’ouvre comme des rideaux selon le chemin que je prends. Mes choix de direction révèlent toujours de nouvelles choses. Peu importe où vous allez, vous découvrirez un visuel différent. Selon le côté où vous vous trouvez, vous ne verrez pas la cascade. Mais en prenant un autre chemin, vous découvrirez cette magnifique cascade. Nous avons mis l’accent sur la découverte pour Pandora, alors que dans Cars Land, vous descendez la rue principale en paradant comme les voitures dans le film. Pour que les visiteurs restent immergés dans l’histoire d’une contrée malgré tous les éléments qu’ils croisent, les poubelles, les fontaines d’eau potable, nous faisons preuve d’un grand sens du détail. Lorsque vous concevez des toilettes par exemple, vous ne pouvez pas les mettre en plein milieu de Treasure Cove. C’est un lieu imaginaire datant de 1730, il faut donc coller à l’histoire. Les toilettes se trouvent donc près de la demeure coloniale qui abrite les stocks de rhum de la contrée. Elle ressemble à une vieille rhumerie avec des tonneaux de rhum empilés dans le hall d’entrée. Avec leur belle faïence de style espagnol et leur stuc à l’ancienne, on dirait que les toilettes font partie de l’histoire. Nous en avons longuement débattu : « Qu’allons-nous faire de ces toilettes ? » Comme nous venons de le voir, l’aménagement est un défi mêlant art et praticité, avec pour objectif la conception d’une contrée belle et fonctionnelle dans le respect du thème. Dans l’exercice qui suit, vous allez aménager votre contrée en commençant par en réaliser un plan tout simple.