If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :6:19

Transcription de la vidéo

Bonjour, je m’appelle Josh Goren et je travaille au pôle création chez Walt Disney Imagineering. Mon travail consiste à aider les équipes d’Imagineers dans leur processus de création de nouvelles idées et technologies pour nos parcs. Je serai votre guide au tout long de cette première leçon portant sur la conception des espaces à thème de Disneyland et de nos autres parcs à thème à travers le monde. Pendant cette leçon, j’accueillerai des Imagineers spécialisés dans différents aspects du processus. Chaque contrée correspond à une zone d’un parc à thème qui, en tant que visiteur, vous transporte dans un lieu nouveau et dépaysant. Pour cette leçon, nous avons créé une série d’exercices qui vous guideront à travers le processus de création d’une contrée de votre invention. Vous répondrez ainsi à cette question : « Si vous pouviez aller où vous le souhaitez, où iriez-vous ? » Nous vous ferons aussi découvrir les coulisses de différentes contrées avec un gros plan sur les trois suivantes : Cars Land qui se trouve dans le parc Disney's California Adventure et est inspiré des films Cars de Pixar ; Pandora: The World of Avatar qui se trouve dans le parc Disney Animal Kingdom en Floride et est inspiré du film Avatar ; et Treasure Cove qui se trouve à Disneyland Shanghai, en Chine, et est inspiré de l’attraction Pirates des Caraïbes. Chacune de ces contrées raconte une histoire particulière et s’inspire d’un thème sous-jacent. Cette vidéo aborde le rôle de l’histoire. Comment imagine-t-on une histoire ? Au début de chaque nouveau projet, nous nous demandons : « Quelle est l’histoire ? » Treasure Cove est une île fictive des Caraïbes que nous avons inventée. Voici son histoire : d’abord colonie espagnole méconnue, elle sera conquise par les Britanniques avant de devenir un havre de paix pour pirates lorsque le capitaine Jack Sparrow et son équipage y accostent aux alentours de 1730. À Cars Land, c’est le jour de la course et tout le monde est une voiture. Mater’s Junkyard Jamboree est un genre de festival fêtant le jour de la course, grand événement se déroulant à Radiator Springs Racers. L’histoire de Pandora vous transporte au cœur d’un parc naturel sur une planète extraterrestre exotique. L’histoire traite de l’importance de la nature, du respect de l’environnement, du respect des peuples autochtones et leurs valeurs. Voici le monde qui vous accueille, qui vous invite à rendre visite aux autochtones, les Na'vi, et à apprendre auprès d’eux à prendre soin de notre propre planète. Voici l’idée de base de cette contrée. La narration au sein d’un parc à thème diffère de ce que vous avez vu au cinéma, à la télévision ou au théâtre. Il existe de grandes différences que nous allons découvrir. Premièrement, notre histoire est multisensorielle. Il s’agit d’une expérience intégrale : vous sentez, vous voyez, vous entendez, vous ressentez, la température, le moment de la journée, vous vous déplacez dans l’espace. Nous racontons donc notre histoire en faisant appel à tous les sens que possède un être humain. Nous l’envisageons comme l’immersion totale d’un être humain et c’est pourquoi certaines de nos équipes conçoivent une bande musicale et sonore qui habille avec naturel et authenticité le lieu que vous visitez. Les odeurs du lieu sont importantes et certaines proviennent des plats préparés en cuisine. Le toucher aussi est essentiel. Dans un parc à thème, vous touchez les décors, vous êtes en contact avec le sol. Tout cela doit être crédible et faire vrai. Si ce n’est pas censé être en plastique, ça ne doit pas y ressembler. Deuxièmement, notre histoire ne suit pas forcément une chronologie. Dans un film ou une série, le réalisateur impose son point de vue. Il vous dit : « Regardez ici, maintenant regardez ici et maintenant là » au fur et à mesure des scènes. Dans la narration environnementale, c’est le visiteur du parc qui devient réalisateur. Son point de vue devient le point de vue du réalisateur. Lorsque vous pénétrez dans une contrée, comme Cars Land par exemple, lorsque vous arrivez à Cars Land, certaines personnes vont directement voir le panneau Radiator Springs tandis que d’autres vont passer à côté et se diriger tout droit vers Mater’s Junkyard Jamboree. La manière dont un visiteur se déplace au travers d’une contrée et décide du déroulement de son histoire, voilà ce qu’on appelle la narration environnementale. Le visiteur a le choix. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles l’histoire doit stimuler tous vos sens. Parce qu’on ne sait pas comment elle commence ni comment elle finit. Vous vous déplacez librement à travers cet espace, vous profitez de toute l’histoire d’un seul coup, à chaque instant. Troisième différence, le visiteur joue un rôle dans la narration environnementale. Dans la narration d’expérience, le visiteur, chaque personne qui vit l’histoire, se trouve au centre de la narration. Nous voulons que tous nos visiteurs aient l’impression d’appartenir à histoire, de jouer des personnages s’ils en ont envie au sein de nos contrées. Ainsi, lorsque vous invitez un visiteur dans une contrée, il n’est pas que spectateur, il est acteur et c’est pourquoi lors de la conception d’une contrée, il faut s’assurer d’inclure les visiteurs dans l’histoire et de leur donner l’occasion d’y participer. En résumé, les Imagineers sont des conteurs environnementaux, un type de narration qui présente trois principales différences par rapport aux autres formes de narration : l’histoire implique tous les sens, elle se déroule de manière imprévisible selon les déambulations du visiteur à travers la contrée et enfin le visiteur joue souvent un rôle dans l’histoire. Dans l’exercice qui suit, nous vous invitons à imaginer une histoire que vous aimez et à l’utiliser pour créer une contrée de votre invention.