If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :6:38

Transcription de la vidéo

La précédente vidéo portait sur le concept fondamental du parcours scénique. L’étape qui suit consiste à utiliser ce concept pour trouver autant d’idées que possible pour un manège. Chez Imagineering, ce processus de réflexion est la phase Blue Sky. Dans cette phase, l’attraction n’est encore qu’une idée. Nous tentons de garder l’esprit ouvert pour explorer cette idée et les manières de lui donner vie. Découvrons en plus sur le processus Blue Sky. C’est vraiment le moment de rêver. Nous nous regroupons et imaginons des tas d’idées folles. En général, les artistes se regroupent, lancent des idées les uns les autres et réalisent des croquis, puis décident de ce qui leur plaît ou non. On peut esquisser ces idées sur papier. On peut les peindre. On peut réaliser un modèle en argile. On peut simplement les décrire avec des mots. Comme je suis une personne très visuelle, j’aime voir les idées. Donc, que je note les idées sur un tableau ou sur un post-it, il s’agit vraiment d’un excellent moyen de rassembler et voir les idées de tout le monde au même endroit. Il suffit de laisser les idées s’échapper de votre esprit. Elles ne deviennent réelles qu’une fois couchées sur un support tangible. On partage donc nos idées pour ne rien oublier et s’assurer que tout ce que nous dicte notre instinct pour telle ou telle attraction ou contrée sera noté et partagé. On pourra ainsi s’y référer et voir ce qui plaît au plus grand nombre. Voilà notre passion. Et si ça fonctionne si bien, c’est parce qu’on se sent à l’aise. C’est un moment, un espace protégé où nous pouvons explorer toutes les directions que l’histoire pourrait prendre. Toutes les différentes directions d’un manège. À un moment donné, il faut se concentrer et trouver une solution et je pense que ces solutions et directions sont influencées par notre capacité à explorer toutes les différentes voies et les résultats possibles. Pour trouver des idées pour un manège, nous nous posons notamment cette question : « et si on… ? » Nous répétons sans cesse ce processus. Ce que je préfère dans cette étape, c’est qu’il n’est pas nécessaire de se soucier du manège dans son ensemble ou de sa construction. Nous sommes libres de nous pencher sur différents éléments de l’expérience : les personnages, les scènes, tout ce qui vient à l’esprit. Ce que j’adore chez Imagineering, c’est qu’on n’y entend jamais le terme « faire semblant ». Ça n’existe pas. On entend souvent la phrase « Et si ». Et si on pouvait bondir jusqu’à la Lune ? Et si on pouvait retenir notre souffle sous l’eau à l’infini ? Et si on pouvait... ça commence par « Et si ? » Tout à coup, ça devient possible, c’est possible et vous le faites et c’est génial. Ce sont ces « et si » qui mènent à des chemins offrant diverses possibilités. Dans les dessins animés, il n’y a pas de loi de la physique mais la physique des dessins animés. Et si on offrait à un visiteur la chance de connaître une telle expérience, un endroit où la physique n’existe pas ? Nous avons la capacité dans nos parcs à thème de créer des espaces d’entière liberté. Et si vous étiez entièrement libres, vous feriez quoi ? Autre élément important de notre processus Blue Sky, la création d’un environnement de réflexion ad hoc. Chaque idée a de la valeur même si elle n’est pas utilisée directement ou immédiatement. Il faut donc créer une atmosphère où les gens se sentent libres de faire des suggestions, car il n’existe ni mauvaises idées ni mauvaises suggestions. Il n’y a pas de mauvaises idées. Ne rejetez aucune idée, les mauvaises idées n’existent pas. Nous n’avons même pas de terme pour parler du rejet d’une idée, tout peut servir. Même une idée ridicule, qu’on ne pourrait jamais construire et que personne n’aime, va probablement conduire à d’autres idées que l’on aimera. Même les idées folles, celles qu’on n’utilisera jamais, vont inspirer d’autres idées. Le manège qui est finalement devenu Seven Dwarfs Mine Train, notre montagne russe dont les nacelles se balancent, a été imaginé de manière indépendante pour faire une démonstration technologique. Nous voulions juste montrer que l’expérience serait amusante pour les visiteurs. À partir de là, il faut s’assurer de réunir les bonnes personnes. Qu’est-ce que ça signifie ? Tout d’abord, on veut de la diversité. Ce que l’on recherche, c’est une diversité de pensée. Des personnes aux expériences de vie et visions différentes. Si deux personnes réfléchissent de la même manière, l’une d’entre elles est de trop. Ce processus de réflexion consiste à créer cette friction créative pour mener une idée d’un point à un autre, là où on ne l’attendait pas. Nous fonctionnons tous différemment, nous avons des personnalités différentes. Moi, je suis introverti et ce processus de réflexion est une épreuve pour moi. Ça demande beaucoup d’énergie de se trouver parmi d’autres personnes et de partager ses idées, c’est effrayant de laisser les autres juger son travail, mais c’est une étape essentielle pour avancer. J’ai créé un exercice où je demande aux gens d’écrire leurs idées sur un morceau de papier. Ensuite, nous en faisons des boulettes que nous jetons à l’autre bout de la salle avant de les ramasser au hasard. Vous devez maintenant présenter les idées d’une autre personne. C’est beaucoup moins personnel. Vous voyez ? C’est juste une présentation, vous partagez une idée qui présente une possibilité. Il existe des milliers de façons d’aborder Blue Sky. Je pense qu’il est important de le faire à sa manière. Il existe beaucoup de règles, de livres et de recommandations concernant ce processus de réflexion, certaines lignes directrices sont à suivre : être positif, s’inspirer des idées des autres, ne jamais décourager une personne. Plus vite vous transformerez une idée en réalité, même juste sur papier, plus vite vous obtiendrez un excellent résultat. Le processus de réflexion Blue Sky est à la base de toutes les créations d’Imagineering. Même nos plus grandes attractions peuvent naître avec une phrase sur un bout de papier ou un petit croquis sur une serviette. Dans l’exercice qui suit, vous pourrez vous entraîner à la réflexion Blue Sky. Au cours de cet exercice, gardez ceci à l’esprit : soyez libre de partager des idées sans vous soucier de leur qualité. Inspirez-vous des idées des autres plutôt que de les refuser. Assurez-vous de ne pas rejeter d’idées. Et enfin, n’oubliez pas que les meilleures idées naissent quand on s’amuse. Autre conseil pour ce processus de réflexion, pensez à ce que vous voulez transmettre à vos visiteurs : visuels, sensations, émotions. Gardez bien cela en tête tout au long du processus.