If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :4:37

Transcription de la vidéo

Au cours de cette leçon, vous avez créé une idée de concept fondamental s’intégrant à votre contrée. À présent, il va falloir se pencher sur l’histoire en elle-même. Un manège qui regorge d’effets spéciaux et de trucages peut être intéressant, mais chez Imagineering, nous voulons aller plus loin, car nous savons ce qui rend un manège vraiment inoubliable et touche réellement les visiteurs. Il est donc essentiel de bien comprendre l’histoire qu’un manège devra raconter. Découvrons à présent comment se construit une telle histoire. Chaque histoire possède une forme ou structure appelée schéma narratif. C’est une séquence d’événements qui prépare le public à l’histoire et à sa narration. Ce schéma est constitué de multiples rebondissements et retournements de situation menant à un dénouement surprenant, émouvant et plein de sens qui vient clore le récit. Le schéma narratif, c’est cette narration continue qui constitue votre histoire. C’est la structure qui soutient votre narration pour que vos visiteurs profitent de l’attraction comme vous l’avez décidé. Pour cela, il vous faut un début, un milieu et une fin. Nos manèges sont donc construits comme des contes de trois à cinq minutes. Comme au théâtre, vous avez votre mise en scène. 1. Installation Lorsque vous montez dans une attraction, vous voulez savoir qui vous êtes, où vous allez et pourquoi vous êtes là. Vous pouvez ainsi profiter de l’expérience. 2. Expérience Comme dans toute bonne histoire, il y a des hauts et des bas. Vous assisterez peut-être à une catastrophe, car c’est pour de nombreuses attractions de parc à thème un excellent élément pour l’intrigue et pour faire avancer rapidement le récit. Ainsi vous êtes rapidement récompensé. 3. Résultat final Après ça, il suffit de passer au dénouement et on arrive vite à quatre minutes. Le schéma narratif d’un parc est différent du schéma cinématographique, car on dispose de beaucoup moins de temps pour raconter l’histoire. Pirates des Caraïbes à Shanghai est un exemple classique de schéma narratif. Au tout début, vous rencontrez les personnages, vous découvrez Jack Sparrow, vous entrez dans son monde et soudain vous partez à la chasse au trésor, et bien entendu, ça ne plaît pas beaucoup à Davy Jones et vous devez lui échapper. Il y a une grande bataille, le combat final où vous récupérez presque le trésor. C’est un long schéma narratif qui reflète ce que vous ressentez au cours de l’attraction. Une fois que nous tenons le schéma narratif de l’attraction, nous mettons ce récit à plat avec ce que nous appelons une fiche de synthèse, un tableau de synthèse ou un scénario, c’est la même chose. Il s’agit d’un découpage scène par scène de l’expérience avant, pendant et après l’attraction. Prenons l’exemple de l’attraction Mystic Manor à Disneyland Hong Kong, où l’on découvre la magnifique collection enchantée de Lord Henry Mystic. Lord Henry Mystic collectionne des curiosités du monde entier. Avec son singe Albert, ils vous présentent une boîte à musique très spéciale qu’il a rapportée de voyage et qui est enchantée. Et lorsque Albert l’ouvre, tout prend vie. Vous voyez certains objets s’animer tout seuls. Albert doit fermer la boîte à musique pour rétablir l’ordre dans le manoir avant que Lord Mystic ne s’en aperçoive. Les fiches de synthèse, ou scénarios, sont constituées de petites vignettes qui suivent le déroulement de l’histoire de votre expérience du début à la fin. Il ne vous en faut pas beaucoup, du moment qu’elles illustrent les temps forts ou points d’orgue de votre attraction. Permettez-moi donc d’insister sur la simplicité de votre scénario. Il y a de l’élégance dans la simplicité. Ça vous permet de prendre un genre d’instantané de l’essence de cette expérience sans vous atteler à une écriture fastidieuse. C’est super pratique, notamment si on réalise des fiches à punaiser. On procède généralement ainsi, car cela permet de modifier le scénario en retirant une fiche ou en les organisant dans un ordre différent pour créer facilement un nouveau récit. Il suffit alors de mélanger, déplacer, modifier et répéter les scènes jusqu’à obtenir un résultat qui plaise à toute l’équipe. Obtenir une histoire émouvante et amusante constitue donc tout un processus. Généralement, les histoires les plus efficaces sont les plus rectilignes et faciles à comprendre. Une fiche de synthèse vous permet de décomposer votre histoire afin de clarifier et comprendre vos idées. Dans l’exercice qui suit, vous allez créer la fiche de synthèse de votre propre attraction.