If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :8:04

Transcription de la vidéo

pour étudier le comportement alimentaire des enfants l'étude suivante a été menée un groupe de 500 enfants âgés de 7 à 11 ans ont été répartis de manière aléatoire en deux groupes distincts après cette répartition aléatoire on a demandé à chaque enfant de 6 ans les dans une pièce pour regarder un dessin animé la pièce contient un grand bol de traqueur c'était le film est entrecoupée par deux publicités les spots publicitaires destinés aux premiers groupes portent sur des produits alimentaires principalement des snacks alors que pour le second groupe les spots les spots portent sur des produits non alimentaires jeu et cinéma après le film les enquêteurs pèse le bol de traqueur sport en détient la quantité absorbée par l'enfant à la fin de l'expérience la quantité moyenne absorbé par le premier groupe et supérieur de 10 grammes à celle du deuxième groupe second point on va s'arrêter un petit peu là qu'est-ce qui est fait et qu'est-ce qui nous est racontée jusqu'à maintenant alors d'abord on n'a un groupe d'enfants de 500 enfants dans les 500 enfants bon céron sais pas comment comment est constitué de ce groupe-là mais a priori c'est un groupe représentatif c'est-à-dire qui a pas de c'est un groupe très élevé dans une catégorie particulière que socio professionnelles particulières ou autre ces 500 enfants pris au hasard âgés de 7 à 11 ans alors avec ce groupe de 500 enfants on va faire deux groupes aléatoire en fait on va répartir ses 500 enfants dans deux groupes différents de manière aléatoire donc on va faire un premier groupe ici et puis un second groupe donc là c'est vraiment on prend les 500 enfants pour les roms les réparties en deux groupes a priori de c'est pas dit dans le texte mais ces deux groupes de 150 enfants chacun pris au hasard dans les 500 qui sont là alors donc une commission pris au hasard ça veut dire que il y a aucune différence a priori entre ces deux entre les enfants qui sont dans la rue ou dans l'autre groupe et puis deux enfants tous les enfants ou 500 enfants va leur faire regarder dessin animé et c'est là qu'il aille voir une différence parce que dans ce groupe si le groupe numéro un c'est celui-ci eh bien on fait regarder un dessin animé aux enfants avec les deux publicités qui sont des publicités qui porte sur des aliments des snacks salés c'est dire les spots publicitaires destinées au premier groupe portent sur des produits alimentaires donc baisser la garde donc dans ce groupe numéro un on va alors faire on va leur montrer des spots publicitaires portant sur des produits alimentaires donc sans quelque sorte un c'est le groupe expérimental puisque ce qu on veut c regarder les comportements alimentaires des enfants donc ça c'est le c'est le groupe où il va y avoir une influence des spots publicitaires portant sur des produits alimentaires et puis dans le deuxième groupe d'artistes mensah ça va être le groupe témoin parce que dans ce deuxième groupe on va leur montrer des spots publicitaires qui portent sur des produits non alimentaires dons alimentaires donc on nous dit julie cinéma par exemple voilà donc ça a assez le groupe témoin donc on a deux groupes deux groupes qui sont exactement les mêmes sauf que dans la vie on va soumettre les enfants à des publicités sur les produits alimentaires ait pas dans le second tracé les publicités alimentaire il écrit comme ça c'est pas des aliments alors ensuite ce qu'on nous dit c'est que à la fin de l'expérience la quantité moyenne absorbé par le premier groupe est supérieur de 10 grammes à celle du second groupe ça veut dire que ceux qui ont dando notre expérience à ceux qui ont regardé les spots publicitaires ont mangé en moyenne 10 grammes de plus de cet axe que ceux qui n'ont pas regardé de publicité alimentaire alors voilà elle s'intéresse à rien on a l'impression ici quelques effectivement l'affluence des spots publicitaires déterminante sur la manière de debes sur la consommation de ce match des enfants alors très très intéressant ce serait bien c'est une expérience qui est bien menée et ce lien semble être assez claire mais il ya quand même une une chose qu'il faut vérifier c'est que le fils allemands ceux de ce résultat là on pourrait très bien avoir obtenu par pour simplement pas par hasard la question qu'il faut se poser vraiment c est ce que il est possible et qu'elle quelle probabilité il ya peu avoir obtenu quand on fait deux groupes séparés des différences de moyenne de consommation moyenne est aussi importante que samedi graham duverne de plus d'autres groupes si que dans celui là c'est une grosse différence s que à une telle différence pourrait être obtenue par hasard simplement donc elle c'est ça qu'il faut vérifier parce que ça ça va être une confirmation supplémentaire du fait qu effectivement c'est le spot publicitaire kirby qui induit une consommation supérieure de cf alors comment est-ce qu'on peut faire ça comment est-ce qu'on peut évaluer la probabilité que dans deux groupes répartie et aléatoirement on peut voir on pourrait avoir un résultat aussi important que ça donc c'est ce qui est fait est là on pourra lire la suite donc pour compléter l'expérience que les époux les enquêteurs reprennent les 500 mesures effectuées donc peu près le groupe de cinq cents et il est répartissez aléatoirement le nouveau à l'aide d'un simulateur avant deux nouveaux groupes distincts puis il mesure la différence entre les quantités moyennes à gérer dans les deux groupes et il répète cette simulation 150 fois 150 fois et ils obtiennent des résultats présentés ci-dessous donc la question qu'on doit se poser c d'après ces simulations expérience est-elle significative alors on va reprendre un petit peu en fait ce qui se passe donc on avait au départ 1 500 enfants donc y avait le premier et le deuxième troisième le quatrième et tout ça jusqu'au cinq centièmes et puis pour chaque enfant va mesurer combien de de sfax il avait consommé dont par exemple celui là on va dire qu'il est il avait par exemple violent manger deux grammes de cette maxlan celui-ci 4 grammes le troisième peut-être 12 grammes et ainsi de suite jusqu'au dernier qui a peut-être mangé par exemple d'une enquête qui n'a rien mangé du tout donc zéro emploi la première partie de leur expérience ç'avait été de de répartir ses enfants de groupes en armes donc on va dire que ces deux groupes s'étaient peut-être on va dire que s'élever la première moitié donc celle-ci donc les 250 premiers sa sainteté le groupe expérimentale et puis la deuxième moitié celle-ci ça c'était le groupe témoin voilà alors ensuite il avait calculer la consommation moyenne de 5 cents le 1er groupe dans le groupe expérimental et la moyenne de cela l'accès à manger dans le deuxième groupe au groupe témoin voilà alors que la deuxième ça c'était la première partie de l'expérience la deuxième partie de l'expérience et kyle il a le meilleur chrono répartissent aléatoirement les 500 résultat les 500 mesures qui sont ici donc en fait ils vont refaire deux groupes elle avec ses 500 résultat on remet l'enjeu en tout donc par exemple le premier la première mesure ici et là peut-être ils vont la mettre dans le groupe en vain la troisième aussi là peut-être là celle-là l'acide la sixième vol dans le groupe 1 et peut-être la 500e aussi vrai dans le groupe parfois là au contraire peut-être que la deux qui étaient dans le groupe en vain elle va se retrouver dans le groupe 2 l'a4 aussi pour rien si tu es peut-être que là celle-ci va se retrouver dans un groupe deux aussi elle était déjà d'ailleurs pour et donc ils vont de cette manière-là en fait tout renaît langer et recréer deux groupes différents avec les mesures effectuées au départ les deux groupes différents et recalculé les moyennes calculées finalement la différence des moyennes des quantités moyennes absorbé % chacun dans le dans les deux groupes alors que ça ils vont faire 150 fois 150 fois mais ensuite ils vont aller observé l'afp la distribution de ces différences des moyennes alors cette distribution est représentée ici en fait enfin c'est assez les résultats présentés ci-dessous ça représente la distribution de la différence entre les moyennes dans les deux groupes qu'on fait comme ça en mélangeant armée en fête à léo ferré 150 fois des groupes mélangé à partir des mesures qui avaient été faites sur les 500 enfants donc là dans les dents je suis dans les deux groupes qui sont constitués cette manière-là ya plus aucune idée de bimbo pas regarder une publicité alimentaire et l'autre non non c'est pas du tout ça là c'est vraiment tout mélanger les aider des gens qui ont regardé publicités alimentaires et d'autres qui n'ont pas regarder des publicités alimentaires alors quand on regarde cette distribution de la différence entre les moyennes des quantités de cracker absorbé c'est ça la différence entre les moyennes des quantités de crack absorber dans les deux groupes mais il ya un certain nombre de cas elle beaucoup de carences ici ou là ou qu'il n'y a pas de différence en fait tort donc là je peux les compter et tous ceux tout cela c'est les simulations qui ont donné sciemment aucune différence entre les moyennes de crack à absorber donc elle a eu un mode de de cas de 6 8 8 6 10 12 14 16 18 je suis pas sûr d'avoir bien compris parce que avant dix ans qui en a une vingtaine c'est un peu petit à petit pas très bien compter il met une vingtaine ici donc ça finalement ça veut dire que aux poteaux fait nos 150 experts et simulation d'ailleurs 150 points en fait hier 24 ans une vingtaine de cas un peu près sur les 150 donc une probabilité de d'environ 20 sur 150 qui a eu aucune différence entre les moyennes des quantités de crack air s'absorber quand on fait l pour des groupes comme ça mélangé au hasard alors maintenant ce qui nous intéresse le plus est regardée la probabilité que 8% et dieu ference de 10 grammes alors là on parle de la différence entre les moyennes - donc on sait pas si c est différent si c'est le groupe la moyenne du groupe 1- la moyenne du groupe 2 donc quand on sait pas si c ce cas-ci ou ce qu'alain ébranlé les cas où on a une moyenne différence entre les moyennes de 10 grammes ça va être assez de lahonce seck on peut le faire violée dans ce cas-ci et ce cas-ci en fait on va 2k de cas sur les 150 on a une différence entre les moyennes qui est de lutter de l'ordre de 10 grammes donc si de mon compte en fait ces 150 simulation on s'aperçoit qu'il ya deux cas soit 150 donc une probabilité de deux sur 150 que la différence entre les moyennes soit de 10 grammes donc deux sur 150 da c'est vraiment pas beaucoup avancé c'est de l'ordre de 2% face et même moins de 2% ces entretiens et 2% très bien on est en fait sont encore pires que ça puisque nous on va dire par exemple que ici et c'est la moyenne du groupe 1- la moyenne du groupe de donc finalement ce qui va nous intéresser ici il faut que ce soit indiqué ram pour correspondre à cette situation uniquement ce point là donc c'est pas un mot sur 155 dire que là on est un vraiment de ses -2 1% donc c'est vraiment une probabilité est très faible alors ça veut dire quoi ça veut dire que quand on prend deux mesures comme ça et qu'on est répartie le manière complètement aléatoire ya une probabilité de qui est inférieur à 1 face à 1% d'obtenir un résultat de ce jour-là donc finalement aux résultats qu'on a obtenus en faisant notre expérience au départ c'est un résultat qui est très peu probablement dû au hasard on en fait plus que si on faisait m cette répartition hasard le reste résulte à lahore une probabilité très très faible puisqu'elle est de moins en moins de 1% donc moi j'aurais tendance à dire et je pense que c'est c'est la conclusion que tire réelle mais la plupart des statisticiens que cette expérience elle est significative d'ici peu puisque 'les résultats qu'on a obtenus et très peu probablement dû à la chancelière une chance sur cent cinquante d'obtenir un résultat ce jour-là donc le finalement le cette conclusion la quantité moyenne absorbé par premier groupe est supérieur de 10 grammes à celle du second groupe cette différence n'est probablement pas le duo hasard je vais probablement plutôt dû au fait que le premier groupe à regardez des spots publicitaires sur des produits alimentaires pas le second donc c'est une expérience qui qui qui est vraiment significatives enfin moi je le vois de cette manière-là et d'ailleurs dans la plupart des études expérimentales % et le blanc on est obligé de de prendre un seuil de signification de déterminer au départ un seuil de signification dans la plupart des cas le sait le seuil est fixé à 5 % sera ceux qu'on utilise très fréquemment ce qui veut dire que si il y a - dessous de 5% de chance que leurs résultats qu'on a obtenus soit dû au hasard dans ces cas-là on considère que l expérience significative ici la probabilité d'avoir un résultat de ce genre l'aï bien bien inférieur à ce seuil de 5 % puisque c'est moins de 1% donc quand on a vraiment toutes les raisons de détergent de dire que l'expérience a été significative