If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :8:03

Transcription de la vidéo

pour nous humains modernes nous avons tendance à considérer évidente l'existence des cellules et le fait que tous les êtres vivants sont constitués de cellules et du coup que nous êtres humains tout comme tout organisme vivant nous sommes constitués de beaucoup beaucoup beaucoup de cellules on estime le nombre de cellules dans le corps humain à environ 37 millions de cellules 37 billon ses trente sept mille milliards de cellules mais si on remonte en arrière dans le temps même il y a juste 400 ans dans les années 1600 et ben c'était pas si évident c'est en fait parce qu'à cette époque les gens n'étaient pas outillés pour observer les cellules il ne savait pas que ces cellules se trouvait partout autour de nous il n'avait même pas conscience de l'existence d'organismes unicellulaires mais tout ça ça a commencé à changer avec robert hooke robert hooke que je ne prononce probablement pas très bien a été capable de mettre sur pied un premier microscope là tu peux voir à quel point ce premier microscope à un air un peu primitif par rapport à ce qu'on connaît aujourd'hui il y avait plusieurs lentilles qui permettait d'agrandir et alors ils devaient utiliser une flamme comme tu vois ici et il va canaliser la lumière pour qu'elle puisse être reflétée sur 6 sur ce qu'ils voulaient observer et en 1665 donc en 1665 il publie mikrograph ya mikrograph ya donc en 1665 c'est en fait un recueil avec toutes ces observations qu'il a fait lors de son utilisation de son microscope et il a fait des dessins assez fascinant c'était plutôt un bon artiste il était capable de dessiner ses observations et donc des choses comme des poux des puces et il n'était pas juste capable d'observer des poux et des puces il a été capable d'observer une cellule de liège ou plutôt ce qu'il a appelé une cellule de liège parce que lorsqu'il faisait toutes ces observations il a pu observer tous ces petits carrés comme tu vois ici et selon lui c'est un peu comme tout est selon lui ben c'était un peu comme tout des petits éléments unitaire qui constituait du coup ces membranes et cela lui rappelait en fait les petites chambres dans lesquelles vivent les moines et qu'on appelle cellule il les a donc appelé des cellules et c'est de là que vient ce nom ce nom cellule ça vient de ce recueil mikrograph ya alors malheureusement pour nous il était un très bon artiste il était très doué pour dessiner des choses dans mes crocs gravier mais de lui on a plus d'image et c'est en fait d'une histoire fascinante dont on dit que c'est isaac newton qui a brûlé la seule peinture originale de robert hooke mais ça c'est une autre histoire intéressante dont on pourrait parler plus tard revenons à lui il a donc associé ce terme cellule à ces petits carrés unitaire mais en fait ils observaient des tissus morts et donc ce qu'il observait c'était plutôt les restes les vestiges des cellules ce qu'il voyait c'était en fait les restes des parois cellulaires il n'était en fait pas capable de voir directement des cellules vivantes il n'a pas pu aller suffisamment loin pour se dire que c'était peut-être un élément de construction de tout organisme vivant et que ces cellules pouvait-elle même se reproduire et que toutes ces cellules viennent toujours d'autres cellules tout ça ça a été imaginée seulement plus tard quelques années plus tard on à anthony van leuven look lui c'était un fabricant de lentilles hollandais est inspiré par robert hooke il s'est dit tiens je si je peux fabriquer des lentilles je peux peut-être eu les utiliser pour en faire de meilleurs microscope et faire de meilleures observations il a donc été capable de faire ça et ça lui a permis directement d'observer des cellules vivantes et des organismes unicellulaires vivant il a pu observer pour la première fois un spermatozoïde spermatozoïdes il s'est dit bien ce truc ça a l'air en vie il a été capable d'observer des protistes des protistes il trouvait que ça ressemblait à des petits animaux à des mini animaux à des animaux unicellulaires il les a appelés d un animal kull animalcules et ça l'a amené à se demander si c'était pas une des formes de base de la vie en tout cas ça l'a amené à se dire qu'à cette toute petite échelle on pouvait parler déjà de vie mais la théorie cellulaire complète n'a vraiment émergé que 100 à 150 ans plus tard dans les années 1800 donc si on va directement dans les années 1830 on a alors ces deux messieurs ici je les donne mathias l'aide et théodore schwahn et ce sont deux personnes qui ont commencé à créer les fondations de cette théorie qu'on appelle la théorie cellulaire moderne la théorie cellulaire moderne en utilisant ses observations et ce qu'ils ont pu en déduire ils se sont dit que peut-être que toutes les choses vivantes sont composés d'une ou de plusieurs cellules donc donc la vie est composé de cellules une ou plusieurs cellules toute chose vivante est composé de une ou plusieurs cellules et aujourd'hui tout ça nous paraît comme évident mais ça n'a en fait pas toujours été le cas c'était pas si évident que c'était un élément de construction de toute chose vivante et donc sachant cela si toute chose vivante est composé d'une ou de plusieurs cellules et ben tu peux dire que la cellule et élémentaires à la vigne donc c'est l'élément de base de la vie la cellule et élémentaires à la vie et ce sont des affirmations forte dire que toute la vie est faite de cellules donc en observant à une échelle suffisamment petit on arrive à voir les cellules qui sont des choses vivantes et qui compose tout vie et alors ça c'est pas encore la totalité de notre théorie cellulaire moderne ces deux personnages ici ils ont pu observer que les cellules venaient d'autres cellules qu'il y avait de la reproduction de cellules il le savait mais c'était encore une question ouverte il se disait que peut-être parfois elles venaient d'autres cellules mais que parfois elle été créée spontanément avec les bons éléments les bonnes conditions qu'elles pourraient d'une certaine manière juste émerger de nulle part donc on a un troisième principe en fait ce troisième principe de la théorie cellulaire il est arrivé que beaucoup plus tard ce n'est qu'au milieu des années 1800 que ce principe c'est confirmé qu'il a été établi comme troisième principe de la théorie cellulaire donc l'idée que toute cellule provient d'une autre cellule toute cellule provient d'une autre cellule le père de cette idée celui qu'il a établie c'est robert remaque que tu vois juste ici parfois on attribue cette découverte à rudolf vers ce que tu peux voir juste là mais il se fait qu'en fait il a plagié le travail d'euros mac et c'est donc à un rom ac revient la majeure partie du mérite pour ce principe que donc tout cellule provient d'une autre cellule une fois de plus c'est pas la seule personne a proposé l'idée que les cellules viennent d'autres cellules mais c'est lui qui affirme que c'est la seule façon pour à elle pour les cellules d'être créé et que donc c'est une chose fondamentale elles ne sont pas justes créé de nulle part elle n'émerge pas juste comme ça spontanément aujourd'hui on se demande quand est il du coup de la première cellule il y a dû y avoir une première cellule qui venait alors de nulle part ou une série de proto cellules et en fait on n'est pas sûr à 100 % de ce qui s'est passé mais quand on regarde dans le temps à l'apparition de la vie sur terre on pense que les premières cellules ont apparu il ya trois milliards et demi d'années donc on n'est pas sûr à 100% de comment elles ont émergé mais il ya plusieurs théories sur le sujet et notamment des vidéos qui vont parler des phospholipides nous qui se fait que les phospholipides forme naturellement des double couche donc on a des vésicules entouré de bicouche lipidique et sa forme des membranes sphérique et en gros dans ce cas là ça fait membrane très solide et dans certains cas ça peut se scinder fusionner mêmes s'interpénétrer et dans ces cas-là ce le processus enrichi l'évolution des systèmes métaboliques et donc il ce parce qu'avec des molécules darren qui se sont du coup regrouper de cette façon là elles ont pu se reproduire des protéines ont pu se reproduire et petit à petit ça a pu arriver à quelque chose de stable et avec le temps avec de très très longue échelle de temps tout ça a pu se reproduire et les mécanismes ont pu devenir de plus en plus complexe et donc celle qui était le plus proche des cellules moderne et qui ont pu être capables de se reproduire encore davantage de mieux utiliser l'énergie et les ressources de leur environnement eh bien ces cellules là ce sont des c'est lui qu'on a encore aujourd'hui et qui sont donc nos cellules moderne et tout ça en fait c'est une question absolument fascinante mais en fait c'est toujours un champ de recherche non résolus