If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :8:47

Le modèle de la mosaïque fluide des membranes cellulaires

Transcription de la vidéo

on va explorer maintenant le modèle de la mosaïque fluide des membranes cellulaires et la première question c'est pourquoi est-ce que cela appelle le modèle de la musique fluide et bien quand on regarde les membranes cellulaires et juste pour être bien clair par rapport à ce que c'est ici si on a une cellule peut être tout le contour c'est la membrane en quelque sorte c'est ce qui maintient le contenu de la cellule séparé du reste du monde donc de ceux qui se trouvent en dehors de la cellule et si ici on prend une section transversale une cause ou mme rose ou sur cette partie si on pourrait obtenir sa donc ici cette partie en dessous c'est l'intérieur de la cellule et cette partie là dessus c'est l'extérieur de la cellule donc on zoome on a cette partie ci et qu'est ce qu'on observe on observe une sorte de double couche une double couche en fait de phospholipides et tu te demandes peut-être en entendant ce mot étrange ce que veut dire phospholipides et bien c'est une excellente question parce qu'en comprenant ce qu'est un phospholipides tu vas commencer à comprendre pourquoi ils forment une double couche comme ici et pourquoi c'est la base de tellement de membranes des systèmes biologiques ici tu as la structure chimique du phospholipides lipides comme son nom l'indiqué c'est un lipide qui comprend un groupe phosphate en général le mot lipides et on a toute une vidéo sur le sujet des lipides va indiquer quelque chose qui ne se dissout pas si bien dans l'eau eh bien on va voir ce qu'il en est des phospholipides ici on a des hydrocarbures qui forment des sorte de queue qui partent des acides gras donc ceux ci ce sont des hydrocarbures et ils n'ont pas de charge pas de polarité et tu sais que l'os est une molécule polaire ce qui lui permet de faire notamment des liaisons hydrogène et de se lier à elle-même mais eux ils ne sont pas polaire et du coup ils ne vont pas être attiré par l'eau et l'eau ne va pas être attiré par eux donc c'est que son hydrophobe hydro fob c'est donc la partie lipides du phospholipides et puis tu as la tête de leur côté la tête ici la tête phosphates et tu peut clairement voir qu'est la décharge elle à des molécules charge et qui du coup vont bien se dissoudre dans les substances comme l'eau et donc cette partie si en fait elle est hydro fils hydro fils est en fait les molécules qui ont une partie hydrophile et une partie hydrophobe on a un mot pour les désigner ses amphis patick en fit tic amphi patick un mot qui n'est pas si facile à prononcer donc les phospholipides sont enfuis patick ce qui signifie qu'ils ont un côté hydrophile et un côté hydrophobe un côté hydrophile attiré par l'eau et un côté hydrophobe qui lui n'est pas attiré par l'eau voyons voir maintenant comment cela implique qu'ils vont se structurer de cette façon si tu peux imaginer que la tête hydrophile va vouloir se diriger là où il ya de l'eau c'est donc à l'extérieur et à l'intérieur de la cellule alors que les que hydrophobe vont vouloir s'éloigner un maximum de l'eau et l'eau va vouloir s'éloigner des queues elles vont donc juste se mettre les unes en face des autres à l'intérieur de la membrane mais ce qui est vraiment cool c'est que une structure comme celle ci qui est en fille pratique permet à des structures en double couche lipidique de se former et en fait c'est fascinant si on remonte dans le temps suffisamment loin avant même que la vie n'existe sous sa forme cellulaire et bien il ya pu y avoir des doubles couches de folie pitt qui se sont formés d'elle-même spontanément et du coup former des sphères qui ont cette double couche lipidique je vais dessiner ça donc on aurait il toutes les têtes fausses fait autour les têtes se fait à l'intérieur donc ça c'est les parties hydrophile et puis on aurait les parties hydrophobe donc la partie lipides bon c'est un peu dessiné rapidement et une telle structure a pu se former spontanément ce qui nous amène à nous dire que peut-être c'était sale et proto cellule évidemment pour avoir vraiment de la vie il a fallu que en quelque sorte une certaine forme d'informations puissent intégrer cette structure puis enclenché certains métabolisme et avoir enfin de cellules vivantes avec toutes les conditions qui définissent le vivant mais ça nous permet au moins d'avoir une idée de comment cette structure de base de la cellule a pu se former même dans des états d'avant vie grâce aux caractéristiques vertueuse des molécules amphi pratiques comme les phospholipides on a maintenant donc vu comment se former cette double couche lipidique mais que sont toutes ces choses qui reste que j'ai dessiné là et bien par exemple ceci ceux ci ceci encore ce sont des protéines et puis j'ai dessiné ici une protéine en forme de goutte pour montrer la variété des formes de protéines mais ce qui est important de réaliser c'est que quand on parle de cellules on a toujours cette incroyable diversité mais aussi cette incroyable complexité qui se trouve incrusté sur sous ou dans la membrane donc ce n'est pas juste une membrane uniforme à double couche lipidique on trouve plein de choses qui sont incrustés on peut le voir très bien ici dans ce schéma est en fait ça ressemble un peu à une mosaïque une mosaïque c'est une image réalisée avec toutes sortes de choses incrusté avec plein de couleurs différentes plein de composantes différentes et comme tu peux le voir ici c'est pareil on a plein de sortes de protéines plein de composantes différentes qui sont incrustés dans la membrane on a des protéines qui traverse la membrane on va les appeler du coût des protéines transmembranaires c'est une catégorie spéciale de protéines intégral puis on a aussi des protéines intégral comme celle ci qui ne peuvent interagir qu'avec une des deux couches de la membrane et puis il ya des choses comme les glycolipides ici c'est un glico lipides ce qui est fascinant c'est qu'à nouveau on a une partie lipidique du coup une partie hydrophobe qui va donc s'incruster dans la membrane et qui va du coup s'intégrer avec toutes les autres parties lipidique mais son autre côté c'est une chaîne de sucre et cette partie là cette terminaison la haine hydrophile et va se retrouver du coup en dehors de la cellule ses chaînes de sucre sont en fait des éléments clés de la reconnaissance cellulaire ton système immunitaire ils les utilisent pour différencier les cellules qui viennent de ton corps des cellules qui vont te protéger des cellules étrangères qui pourraient attaquer que tu pourrais vouloir attaquer quand on parle de groupes sanguins en fait on parle de ce type de glycolipides que tu as dans les cellules le groupe sanguin n'est pas la seule chose à laquelle on fait référence quand on parle de reconnaissance cellulaire grâce aux glycolipides mais comme tu vois c'est assez fascinant ces chaînes de sucre permettent des comportements très complexe et franchement très utile pour nous et alors on n'a pas juste des chaînes de sucre sur des lipides on en trouve aussi sur des protéines par exemple ici alors ce sont des glycoprotéines glycoprotéine et puis on a aussi du cholestérol par exemple ça c'est du cholestérol cholestérol le cholestérol il est incrusté c'est un lipide il est donc hydrophobe et comme tu vois il est bien incrustée dans la membrane son rôle c'est d'aider à la fluidité de la membrane pour s'assurer qu'elle ne soit ni trop liquide ni trop rigide et tu vois quand on met toutes ces choses ensemble et ben ça donne une sorte de mosaïque mais qu'en est il de la fluidité je viens juste de te parler du cholestérol qui assure un bon degré de fluidité ce qu'il faut noter c'est que c'est structurel n'est pas rigide si cette protéine par exemple est éjecté à les retirer d'une certaine manière est bien la double couche de phospholipides ray arrangerait les choses spontanément pour remplir les trous tu peux imaginer toutes ces choses en train de flotter les unes à côté des autres cette membrane a en fait plus ou moins la consistance d'une huile ou d'une vinaigrette c'est pas comme une texture caoutchouteuse comme dans un ballon c'est vraiment beaucoup plus fluide mais même si c'est fluide c'est quand même suffisamment solides pour séparer correctement les deux environnements l'environnement intérieur et l'environnement extérieur à la cellule et donc c'est de là que vient le terme modèle de la musique fluide