Si vous voyez ce message, cela signifie que nous avons des problèmes de chargement de données externes.

If you're behind a web filter, please make sure that the domains *.kastatic.org and *.kasandbox.org are unblocked.

Contenu principal

L'impact humain sur les écosystèmes : révisions

Termes clés

TermeSignification
BiodiversitéLa variété d'organismes au sein d'un écosystème
Ressources renouvelablesRessources remplacées aussi rapidement qu'elles sont utilisées
Ressources non renouvelablesRessources limitées en approvisionnement parce qu'elles sont utilisées plus rapidement qu'elles ne peuvent être remplacées
ConservationL'étude de la perte de la biodiversité de la Terre et de la manière dont cette perte peut être évitée
ExtinctionProcessus au cours duquel tous les membres d'un groupe d'organismes meurent
Espèce en voie d'extinctionEspèce qui a été identifiée comme susceptible de s'éteindre
Point chaud de biodiversitéUne région biogéographique qui présente une grande biodiversité et qui menace d'être détruite
Changement climatiqueChangements à long terme et quantifiables du climat de la Terre

L'impact humain sur la biodiversité

L'activité humaine est une menace majeure pour la biodiversité de la planète. Cela s'explique par une croissance exponentielle de la population humaine jusqu'à présent, à savoir que le taux de croissance reste le même, quelle que soit la taille de la population. Ainsi plus la population augmente, plus elle croît rapidement.
Les populations peuvent croitre de façon exponentielle pendant une certaine période, mais elles atteignent en fin de compte une capacité de charge lorsqu'elles sont limitées par la disponibilité des ressources. Cependant, les humains ont continué à repousser la capacité de charge de la planète en développant de nouvelles technologies qui permettent de subvenir aux besoins d'une population en constante augmentation.
La biodiversité est alors menacée : plus il y a d'êtres humains, plus d'autres espèces sont délogées, réduisant de fait la richesse spécifique.

Les causes humaines de la perte de la biodiversité

Destruction de forêts à Madagascar. Wikimedia, CC BY 4.0.
  • Le changement d'affectation des sols : les humains peuvent détruire les sites naturels en exploitant les ressources et en urbanisant certaines zones. Ces actions sont nuisibles, car les espèces qui y vivent sont délogées, leur habitat et leurs ressources alimentaires sont réduits.
  • La pollution : la pollution peut provenir du ruissellement ou de l'élimination de substances chimiques, ou encore des sources d'énergie (pollution sonore et lumineuse).
  • Introduction d'espèces : les humains peuvent introduire, volontairement ou non, une espèce non indigène dans un écosystème. Les conséquences sur l'écosystème peuvent alors être négatives, puisque ces espèces introduites peuvent s'avérer plus compétitives que les organismes indigènes, et ainsi entrainer leur déplacement.
  • L'exploitation des ressources : les humains consomment de grandes quantités de ressources pour leurs propres besoins. Par exemple, l'extraction de ressources naturelles, telles que le charbon, la chasse et la pêche d'animaux pour se nourrir, ou encore le défrichage des forêts à des fins d'urbanisation et pour l'utilisation du bois.
    Une utilisation excessive de ressources non renouvelables, comme les combustibles fossiles, peut entraîner de graves dommages à l'environnement. Recycler des produits fabriqués à partir de ressources non renouvelables (comme le plastique, qui est produit à partir de pétrole) est une façon de réduire les impacts négatifs de l'exploitation de ces ressources. En outre, le développement et l'utilisation de ressources renouvelables, comme l'énergie solaire ou éolienne, peuvent contribuer à réduire les effets néfastes de l'exploitation des ressources.

Le changement climatique et la biodiversité

Le changement climatique auquel la Terre est confrontée est dû à l'augmentation de la température mondiale.
L'activité humaine modifie l'atmosphère de la Terre plus rapidement que jamais au cours de son histoire.
Combustion de carburants fossiles. Image de OpenStax, CC BY 4.0.
La combustion des carburants fossiles et la croissance de l'élevage intensif ont entrainé l'émission de grandes quantités de gaz à effet de serre (comme le dioxyde de carbone et le méthane) dans l'atmosphère. Des concentrations élevées de gaz à effet de serre retiennent davantage de chaleur dans la biosphère et entrainent le réchauffement de la planète. Le changement climatique en est alors le résultat.
CO2 atmosphérique qui augmente avec le temps. Image de OpenStax, CC BY 4.0.
Lorsque le changement climatique affecte tellement un environnement qu’il est incapable de subvenir aux besoins des organismes, ces derniers doivent s'adapter, se délocaliser ou sont menacés d'extinction. C'est pourquoi le changement climatique peut avoir un impact énorme sur la biodiversité.

La conservation

Les efforts de conservation visent à protéger les espèces et les lieux dans lesquels elles vivent. Il existe toutes sortes d'approches de conservation.
La protection des espèces est une façon d'aider à combattre l'extinction. L'extinction est un processus naturel, mais dont le rythme actuel est beaucoup plus rapide et plus élevé que la normale.
La création d'une législation locale, nationale et internationale peut aider à prévenir la perte d'espèces menacées. En outre, les programmes d'élevage en captivité peuvent aider à protéger les espèces en voie de disparition, en maintenant en captivité une population saine d'une espèce menacée.
La protection, la préservation et la restauration de l’habitat sont essentielles à la protection de la biodiversité. Ainsi, on garantit aux espèces protégées des lieux de vie qui peuvent les accueillir.
En fin de compte, sauver un habitat peut avoir un effet domino et aider à protéger un écosystème tout entier. Les scientifiques ont déterminé plusieurs points chauds de biodiversité, dont la protection est hautement prioritaire.

Erreurs courantes et idées reçues

  • Le taux d'extinction est actuellement entre 1 000 - 10 000 fois supérieur au taux d'extinction naturel. Certaines personnes pensent que l'extinction n'est pas une question pertinente, mais elle est en fait plus pertinente que jamais ! Historiquement, le taux d'extinction naturel se situait entre 1 et 5 extinctions par an. L'impact humain a considérablement élevé ce taux en perturbant l'équilibre de la biodiversité.
  • L'effet de serre n'est pas uniquement négatif. Nous parlons souvent de l'impact négatif des gaz à effet de serre (changements à l'échelle mondiale), mais l’effet de serre a un objectif fondamental et naturel : maintenir la chaleur qui permet la vie sur Terre. Le problème qu'on rencontre aujourd'hui est que trop de chaleur est piégée, ce qui provoque une augmentation de la température mondiale moyenne.
  • Chaque individu peut avoir un impact sur la biodiversité. Bien que la perte de biodiversité soit un problème à grande échelle, un seul individu peut déjà réduire les menaces pesant sur la biodiversité. Des petits efforts comme la réutilisation ou le recyclage, ou même l’achat d’aliments durables peuvent avoir un impact culminant. Ça veut dire que si chaque individu faisait ces choses, même un peu, elle contribuerait à réduire la perte de biodiversité !

Vous souhaitez rejoindre la discussion ?

Pas encore de posts.
Vous comprenez l'anglais ? Cliquez ici pour participer à d'autres discussions sur Khan Academy en anglais.