If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :19:54

Cellules souches embryonnaires

Transcription de la vidéo

dans cette vidéo on va aborder le concept de cellules souches embryonnaires donc je ne vais pas aller dans le détail jusqu'à la constitution d'un être humain entier mais simplement apporter les notions nécessaires dans un contexte d'un débat sur la recherche sur les cellules souches donc on a parlé de la fécondation avec le spermatozoïde qui est une cellule ap loide l'ovocyte qui est à peu il également et une fois le faire fertilisez on obtient le zygote qui est lui diploïdes voici goethe et grâce à la mitose sans vraiment grandir en taille au début cette cellule of origin elle va se diviser donc c'est de la mitose donc on a deux cellules filles diplômées à chaque fois je vais pas leur noté mais bon pour mémoire toutes ses divisions sont des mythes osez donc toutes les cellules restent diplôme et donc on part comme ça en facteur de 2 et on arrive assez rapidement à une formation de cellules donc sept matchs cellule continue de se diviser eh bien on appelle ça la morula les chercheurs ont trouvé que ça ressemblait une mûre et donc de la racine du mot ils ont baptisé cette masse la morula et un moment donné dans cette mort là les cellules externes vont commencer à se différencier on va obtenir donc des cellules en périphérie donc vous imaginez ça en trois dimensions mais on a les cellules de la périphérie qui se différencie en trophoblaste trophoblaste et les cellules à l'intérieur qu'on appelle la masse cellulaire interne ma cellule interne ou en brio blast donc voici l'embryon blast brio blast et lorsque ces cellules vont continuer à utiliser et bien il ya un fluide qui va commencer à rentrer et à se positionner entre la couche extérieure d'autres faux blast et lambris oblast l'entrée d'un fluide et on va progressivement se diriger vers la structure où se crée un espace du coup rempli de ce fluide entre eux les trophoblaste et l'embryon blast donc encore une fois je représente ça en coupe il faut imaginer en trois dimensions on à l'autre faux blast tout ça et si c'est rempli de fluides et les cellules de l'embryon blast se retrouve ça sur le côté et donc on retrouve ce fluide ici qui s'appelle le bla stoessel plat stoessel les trophoblaste et lambris oblast et cette structure donc en incluant ses trois parties c'est le blastocyste blastocyste alors on peut aussi entendre le terme place tu là où la sauce faire la sauce faire le terme blastocyste et en réserver donc aux mammifères comme si nous on s'intéresse plus en particulier au cas de l'être humain et bien on va garder le terme de blastocystes qui est particulier donc au cas où on a justement différenciation d'une partie de ces cellules en embryons blast puisque ces cellules dans le brise glace sont celles qui vont réellement donné l'organisme tandis que les trophoblaste vont donner bien le placenta le placenta sont des cellules qui proviennent du zealot qui vont créer l'interface entre justement la mère et le foetus mais ne feront pas partie de l'être humain nouvellement constitué et donc ces cellules si comme je le dire ont formé le futur organisme le potentiel êtres humains par différenciation c'est à dire que à l'origine elles sont toutes identiques entre n est en fait par différenciation par signaux spécifique certainement donner des cellules de coeur des cellules de nerveuse mais au début elles sont appelées justement les cellules souches embryonnaires cellules souches embryonnaires c'est un terme que tu as peut-être déjà entendu qu'embryonnaire et ces cellules seront capables de donner n'importe quelles cellules du corps on appelle ça la plasticité la plasticité savent eux c'est comme dans arts plastiques se dire qu'elles sont entre guillemets capable d'adopter n'importe quelle forme elles sont valables et elles ont un potentiel de différentiation alors qu'est ce que ça veut dire en termes de recherche médicale eh bien ces cellules souches embryonnaires qui font le débat si on a un site une blessure ou une maladie qui fait que par exemple sur une fibre nerveuse il y à un endroit qui est endommagée par exemple ici et l'inflammation une maladie qui fait que cette fibre nerveuse ne fonctionnent plus correctement il suffit d'aller déposer des cellules souches embryonnaires sur le site et grâce aux signaux reçus par l'environnement par les cellules qui les entoure elles vont savoir qu'il faut qu'elles se différencient dentelle types cellulaires et elles vont venir remplacer les cellules endommagées et on va voir comme ça donc différenciation ils faits et réparation de la lésion et là on touche du doigt le débat c'est à dire que d'une part cet embryon ici à la capacité de donner un être humain et d'autre part de participer à la recherche et à la médecine pour guérir d'autres humains mais le problème c'est que quand on si on prend une cellule donc pour générer des cellules souches embryonnaires il faut extraire une cellule de s'être embrouillé oblast la faire se diviser et générer comme ça des cellules souches embryonnaires mais en prenant une cellule de cet embryon blast et bien on a détruit l'embryon blast est pas selon les croyances des gens cet embryon et envie ou pas mais en tout cas en prenant une cellule de l'embryon il sera impossible ensuite à cet embryon de donner un être humain donc on est obligé de détruire cet embryon pour pouvoir générer des cellules souches et c'est là qu'est tout le débat c'est est ce que sacrifier une potentielle vie humaine pour en sauver d'autres parce que c est dit qu est ce que ça ne l'est pas et de gary dans ces problématiques le cas de la fertilisation in vitro de fertilisation in vitro c'est quand même bien de personnes ont des problèmes pour se reproduire de manière classique pour avoir des enfants de manière totalement naturelle vient il demande l'aide d'une équipe médicale et les ovocytes de la femme sont collectées et in vitro c'est à dire en boîte de pétri dans un laboratoire ils sont fécondés par les spermatozoïdes de son mari ou d'un donneur pour donner des embryons une fois que ces embryons sont un peu divisée dans le laboratoire et bien contrôler qu'ils étaient en bonne santé donc toutes ces fécondations in vitro donne deux potentiels embryons et on en choisit donc ce qu'ils ont l'air les plus viables sur meilleure santé ceux qui auront la meilleure chance de donner un enfant en bonne santé et bien c'est en voyant sont sélectionnés donc on peut en prendre 3 on peut prendre quatre et ils sont implantés dans l'utérus de la mère ils sont implantés et donneront éventuellement lieu à la naissance d'un enfant ou de plusieurs enfants donc on implante plusieurs puisque pour augmenter les chances qui en a au moins un qui subsistent qui s'accrochent dans l'utérus et qui donne au final un enfant mais tous ces autres embryons qui sont qui n'ont pas été sélectionnés peut-être tout simplement parce que il y en avait déjà assez les embryons nécessaire avait déjà été sélectionné ou peut-être parce qu'ils avaient l'air un petit peu moins favorable eh bien tous ces embryons là ne seront a priori jamais utilisé alors ils peuvent être stockées on peut les congeler et puis éventuellement les garder au cas où les les le couple veut refaire une tentative mais les procédures de congélation décongélation sont pas encore complètement fiable et au point donc ces embryons en général seront détruits on appelle ça les embryons surnuméraires les embryons surnuméraires et donc les chercheurs argumente que et bien si on peut pas détruire un embryon qui sera destiné à donner un enfant bien pourquoi ne pas utiliser les embryons que de toute façon ne donneront jamais lieu à une vie donc on ne détruit pas réellement une vie potentielle puisque ces embryons de toute façon sont condamnés à mourir donc il ya débat sur savoir est-ce qu'on peut pas récupérer ces embryons pour la recherche mais il ya quand même d'autres considérations éthiques au-delà du débat sur ou quand commence la vie peut-on détruire une vie pour en sauver d'autres eh bien il ya un autre considération éthique qui est celle du clonage c'est à dire que quand on prend une cellules souches embryonnaires et qu'on la fait se diviser on en prend d'autres ont les fesses divisé d'un autre côté etc si on commence à faire pousser comme ça des embryons dans des boîtes de pétri à partir d'un embryon d'origine eh bien on est en train de faire du clonage alors c'est pas du clonage reproductif c'est pas pour espérer réimplanter cet embryon et faire des copies d'êtres humains ces deux du clonage qu'on appelle thérapeutique donc c'est pour faire grossir un organe ou un type cellulaire faire de la recherche mais même ce type de clonage encore n'est pas légal dans tous les pays donc en ce moment il ya autre chose qui est fait de peut-être entendu dans les médias donc on peut prendre les cellules souches somatiques c'est le souche somatique elles ont moins de potentialités elles ont moins de plasticité elles peuvent pas donner n'importe quelle cellule mais on a des cellules souches de peau on a des mêmes des cellules souches dans le cerveau et en les faisant se multiplier et se différencier in vitro à nouveau eh bien on a pu générer comme ça delà de la peau humaine qui a servi à des greffes et les gros avantage c'est que donc comme ce sont les cellules du donneur eh bien il n'y a pas de rejet ça simplifie beaucoup tout le côté immunitaire de la greffe et d'autres questions qui sont soulevées en recherche quand on travaille sur les cellules souches donc que ce soit les cellules embryonnaires ou pas en travaillant sur des cellules humaines et bien les histoires de propriété intellectuelle et de brevets puisqu'on ne peut pas breveter le patrimoine génétique humain se dire que il ya eu séquençage du génome humain qui est censé être un bien public le génome humain n'appartient pas à une compagnie ou un laboratoire il appartient à l'humanité donc tout ça sont des questions éthiques et légales qui sont encore débattues et j'espère qu'avec ces données bien tuera des éléments pour pouvoir avoir un opinion éventuellement participer à des discussions sur qu'est-ce que ça représente la recherche sur les cellules souches embryonnaires
Le contenu d'origine en anglais en biologie a été réalisé grâce au soutien de Amgen Foundation