If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :13:02

Transcription de la vidéo

tu as sûrement déjà entendu parler d' adn ou même de code génétique et bien dans cette vidéo on va passer en revue toutes ces notions on va essayer de comprendre comment à partir d'une molécule adn et de l'information génétique qu'elle porte on peut aboutir à la production des protéines nécessaires à la constitution d'un être vivant donc l'adn ou acide désoxyribonucléique se présente sous forme d'une double hélice donc ici c'est la représentation de la double hélice une double hélice qui est constitué de deux brins qui se tord ça n'entre donc si on imagine un premier brin ici que je surligne en fuchsia et face à celui là un autre brun et ils sont à tortiller ensemble avec au milieu les barreaux d'une échelle bien au niveau moléculaire ici on a une autre présentation donc si on a des torsades et la double hélice est posée à plat on retrouve sur le côté nos deux brins qui sont maintenant de chaque côté et au milieu les barreaux de l'échelle et donc ses barreaux sont différents groupements chimiques qu'on appelle les bases et donc on a des bases avec ici un sucre ou ribose est un groupement phosphates qui forment un nucléotide et les nucléotides donc forme la chaîne adn et ses bases ici et bien elle ne s'arrange pas n'importe comment grâce aux interactions chimiques qui les lie déjà elle forme un pont vraiment très solide et elle s'arrange de façon complémentaire c'est à dire qu'on a donc quatre bases différentes l'adénine la thymine la guanine et la cytosine et il se trouve que là des mines va toujours se lier avec la thymine et la guanine va toujours se lier avec la cytosine donc dans l'exemple qu'on a ici on a adénine ensuite ensuite cytosine puis thymidine et enfin guanine sur ce brin ici et si on réfléchit par complémentarité mais on peut déjà deviner quel à la séquence du brindeau face puisque en face du ha et bien on aura forcément le thé pour thymine pour la cytosine ce sera la guanine à nouveau la thymine et complémenter parle à deynile et la guanine par la cytosine et donc c'est bien la séquence qu'on en fasse thymine guanine adénine cytosine et ce sont ces paires de base qui porte l'information génétique le génome humain est constitué de trois milliards de ces paires de base ça peut sembler beaucoup pas peut-être que tu dis à trois milliards de paires de base pour représenter ce que je suis ou tu peux dire que c'est finalement assez peu il faut simplement 3 milliards de ces paires de bases pour décrire un être humain et oui toute l'information génétique qui est nécessaire à la fabrication des protéines qui constituent le corps humain est contenue dans une molécule d'adr constitué de trois milliards de ces paires de bases et comme on arrive maintenant à partir d'une telle séquence à obtenir des protéines et bien une première étape qui s'appelle la transcription transcription et qui passe par une autre molécule qu'on appelle la rn message est alors la rn message et c'est très proche de l'adn puisque c'est l'acide ribonucléique et les bases de la rn ne sont différentes des bases de l'adn que au niveau de la thymine où on trouve une uracile pour la thymine correspondre à une uracile si on prend l'exemple d'une séquence de l'adn que j'invente ici donc à tg j'ai assez g/t à la séquence des reines passe constitué également en complémentarité de ce brin d'adr à la seule différence que à chaque fois qu'on utiliserait une team in et bien à la place on utilise une race il donc le brin d'aillet rennes correspondant ici à cette séquence d'adr ce serait et bien justement en face de l'adénine et bien une race il vit ici adénine cytosine cytosine uracile à nouveau guanine cytosine adénine et uracile donc là par exemple je prendre qu'une petite portion mais bien évidemment les brindas et rennes sont bien plus long que ça et cet arn messager il permet à l'information génétique qui est stockée sous forme de l'adn laden stock toute information et la rn qui lui est un simple brin au lieu d'avoir une double hélice c'est un simple brin qui peut se déplacer et aller vers la traduction de l'information génétique donc on continue vers la traduction et cet arn donc il permet de transporter l'information là où elle peut être traduites puisqu'il faut passer de cette information sous forme de base à une séquence de protéines déjà il faut savoir que les protéines qu'elles sont conçues d'athina mines et on en a vingt différents et à 20 acides aminés acides aminés qui sont en quelque sorte les briques qui constituent les protéines pour pouvoir faire correspondre des acides aminés à l'information contenue sur le brin d'aillet rennes et bien on va avoir besoin de ce qu'on appelle le code génétique c'est-à-dire que si on a 20 acides aminés et seulement quatre bases pour transmettre une information est bien à chaque position ne pourra correspondre que quatre possibilités si on prend deux de ses bases on a maintenant 4 x 4 possibilités ce qui fait 16 toujours pas assez pour coder pour 20 acides aminés et donc il va falloir prendre trois bases donc maintenant d'un 4 x 4 x 4 ça fait soixante quatre possibilités c'est beaucoup plus que ce dont on a besoin et donc on va voir une redondance on dit que le code génétique et redondant donc ici je te montre le tableau qui correspond au code génétique donc ça peut paraître un petit peu compliqué mais c'est pour que tu vois que à chaque série de trois bases correspond un acide aminé donné par contre à cause de cette redondance de séquences de trois bases peuvent codé pour le même acides aminés par exemple ici la leucine il ya quatre façons de coder pour la leucine mais il n'y a qu'une façon de comprendre les bases c'est usa sera forcément une le syn et donc un ensemble comme ça deux trois bases on appelle ça un co dont c'est une unité de code qui va correspondre à un acide aminé donc si on reprend notre exemple ici je vais reprendre cette séquence darren ici et qu'on essaye de la traduire sous forme d'une protéine donc on passe maintenant à la traduction la traduction de la rn ver la protéine on va avoir besoin de lire ce code ici est bien là intervient un autre et rennes qu'on appelle la rnt la rn2 transferts et les arn de transfert ce sont des petites molécules qui sont attachés aux acides aminés et qui ont encore une fois par complémentarité des bases la possibilité de reconnaître le code donc ça n'a par exemple ici un rnt qui est à une g qui les a annoncé d'aminé il va par complémentarité reconnaître le brun est reine puisque ici le à va pouvoir aller se lier sur le u le u sur le a et le g sur le c pour lui faire correspond donc eu assez eu à cu à cesser la tyrosine qui va venir en première position et ensuite ici on aura un second d'alain de transfert qui cette fois ci sera g à ses portes en un autre acide aminé qui va pouvoir se greffer ici c'est u j'ai une le thin un autre acide aminé est donc à la fin on aura le brin d'aillet rennes on regarde chaque co dont vous venir se placer les arn t qui corresponde avec les acides aminés qu'ils portent et tous ces acides aminés je les faire tous la même couleur par simplicité mais ces acides aminés différents eh bien ils sont à poser comme ça les uns à côté des autres ils vont s'attacher et m'ont créé des lésions et vont former la chaîne protéines ont bien sûr tout ça ça se fait avec des enzymes qui aident à l'interaction des différentes molécules entre elles à la fin la protéine base détachés du reste et va pouvoir adopter une structure en trois dimensions en se repliant en adoptant des formes complexes qui vont être déterminantes pour sa fonction il ya des gens qui étudient ça et qui ont démontré que les protéines donc adopter des formes vraiment complexe ici on al'exemple donc de l'insuline cette petite protéine ici qui est tout replié et bien c'est l'insuline l'insuline celle ci s'est l'hémoglobine celle ci c'est l'immunoglobuline qu'on appelle ivg et l'insuline par exemple elle est composée que de 50 acides aminés et ses 50 acides aminés par la structure en trois dimensions qu'ils adorent et vont donner à la protéine une forme très spécifique qui va lui donner sa fonction qu'elle ne pourrait pas exercer ce n'est pas cette forme là certaines protéines sont composés de plusieurs sous unité qui s'imbriquent les unes dans les autres pour former des canaux ou des enzymes complexe en l'occurrence la semaine c'est une hormone donc c'est assez petit comme protéines légers par exemple lé côté par 1500 c'est terminé pour arriver à la protéine qui adoptent cette forme hyper complexe et quand on considère ces protéines par exemple ici la protéine d'insuline bien dans la séquence d'origine je prends un exemple au hasard je ne sais pas si ça existe dans la séquence de l'insuline ça peut être n'importe quelle protéine d'ailleurs je ne vais pas dire insuline mais dans une séquence adn qui code pour une protéine eh bien parfois il peut avoir des petites variations si par exemple ici à la place du tg1 c'est que tout ça va même pas changé l'acide aminé qui correspond ou bien ça va remplacer par un acide aminé sans changer la forme de la protéine et sans affecter sa fonction et donc on appelle ça un allèle ça donne une variété c'est invariant dans la séquence génétique et on reviendra plus tard dans une autre vidéo sur les variations dans une population mais dans ce qu'on appelle un allèle c'est une version un petit peu différente du gène qui code pour une protéine est donc justement mais justement quand on parle de gênes de quoi parle-t-on quand on a une protéine ici de 50 acides aminés et on se dit ah bah un co dont ses trois bases donc je multiplie par 3 g 150 base dans le gène de l'insuline et bien non dans un gène ya une partie caudan donc il y aura 500 camps de base qui caudron pour cette protéine mis aussi des partis ont dit non codantes qui ont d'autres fonctions que de coder pour les acides aminés elle peut avoir des fonctions de régulation de où et quand la protéine est exprimée et ça en recherche et bien encore en train d'essayer de comprendre exactement quelle est la fonction de cet adn non codants il y en a dans les gènes qui ne sera jamais traduit sous forme de protéine et il y en a entre les gènes donc par exemple si je représente ici une molécule adn avec ici le gène 1 qui code pour une protéine est bien éventuellement un peu plus loin j'aurai le gène d'eux qu'ils ont à dire et un peu plus un peu plus long ce n'est pas forcément toujours tous la même longueur et entre les deux on peut se trouver avec une partie non codantes qui va avoir un autre rôle et éventuellement notamment la régulation de l'expression des gènes qui sont dans la région et pour que tu te rends compte un petit peu d'une idée de l'échelle à laquelle on est en train de parler et de comment toute cette information génétique cc milliards de paires de base peuvent tenir dans chacune des cellules de ton corps et biens il ya ce petit schéma ici qui montre donc ici la séquence adn avec des bases à ageas était donc forme ce double brin complémentaires qui ensuite torsadé sous forme de la double hélice mais qui est donc grâce à d'autres protéines qu'ils aident ce repli fait des boucles s'entortille pour à la fin être complètement compactés sous forme de chromosomes ses chromosomes stock l'information génétique dans le noyau des cellules et donc maintenant on arrive à une résolution avec certes un microscope a même observé ses chromosomes et c'est au coeur de ses chromosomes que se trouve l'information génétique est ce qui est fascinant c'est que d'une part l'information génétique constituée uniquement de quatre bases permet de coder pour des protéines qui grâce à leur structure en trois dimensions ici ou avoir des fonctions et les formes infiniment variées mais en plus ces mécanismes sont communs à tous les êtres vivants c'est à dire que tous les êtres vivants que ce soit la mouche la plante et l'homme eh bien on partage ces mêmes mécanismes on est tous constitués de protéines qui a été codé grâce à ces bases sous forme de l'adn double brin et dans une prochaine vidéo et bien on va revenir sur cette notion dallel et de variabilité génétique au sein des populations et comment elle apparaît
Le contenu d'origine en anglais en biologie a été réalisé grâce au soutien de Amgen Foundation