Heure actuelle :0:00Durée totale :20:33
1 point d'énergie
Vous préparez un test ? Révisez avec ces 5 leçons sur Biologie humaine.
See 5 lessons
Transcription de la vidéo
J'ai déjà fait plusieurs vidéos sur la respiration. Je crois que même avant ces vidéos, vous aviez déjà l'impression que nous avons besoin d'oxygène et nous rejetons du CO2. Et si vous avez vu ces vidéos à propos de la respiration, vous savez que nous avons besoin d'oxygène pour consommer notre nourriture, pour transformer notre nourriture en ATPs qui peuvent servir à d'autres fonctions cellulaires-- ou tout ce que nous devons faire; bouger, respirer, penser, ou tout ce qu'on doit faire. Et que par ce processus de respiration, on décompose ces sucres et on rejette du dioxyde de carbone. Donc dans cette vidéo, ce que je veux faire, c'est faire un grand pas en arrière et penser à comment on arrive vraiment à prendre cet oxygène dans notre corps et comment nous le rejetons dans l'atmosphère. Une autre manière de penser à cela est comment nous nous ventilons. Comment on prend l'oxygène, et comment on met le dioxyde de carbone dehors. Et je pense que n'importe qui pourrait au moins commencer cette vidéo. Ca commence soit dans notre nez, soit dans notre bouche. J'ai toujours les sinus bouchés donc je doit souvent me débrouiller avec ma bouche. Je dors la bouche ouverte. Mais ça commence toujours dans notre nez ou notre bouche. Je vais dessiner quelqu'un avec un nez et une bouche. Donc disons que ceci est cette personne. Peut être que sa bouche sera ouverte pour qu'il puisse respirer. Ses yeux ne sont pas importants, mais juste pour qu'on sache que c'est une personne. Donc ceci est mon cobaye, ou la personne que j'utilise pour mon exemple. Ceci est son oreille. Peut être qu'il a un peu de-- on va lui donner quelques poils. Tout ça n'a rien à voir, mais ceci est notre homme. C'est le type qui va nous montrer comment on prend l'air et comment on le rejette du corps. Donc, rentrons à l'intérieur de cet homme. Je vais d'abord dessiner l'extérieur. Laissez-moi voir comment je peux faire ça bien. Donc voici l'extérieur. Ca n'a pas l'air bien. Disons que le type ressemble à peu près à ça et qu'il a-- voilà ses épaules. c'est notre homme. Voilà. Donc dans notre bouche, nous avons notre cavité buccale ici, qui est juste l'espace que notre bouche crée. Nous avons notre cavité buccale. Je pourrais dessiner notre langue et tout ça et peut être je vais... Je vais quand même dessiner la langue. Mais on a cet espace à l'intérieur de la bouche, appelons-le la cavité buccale. Buccale pour la bouche, cavité pour l'espace, ou le trou, ou l'ouverture. Et puis, on a aussi des narines et elles s'ouvrent sur la cavité nasale. C'est un autre grand espace, comme ça. et nous savons qu'ils sont reliés derrière notre nez ou à l'arrière de notre bouche. Et ça, juste ici, c'est le passage où ils se rejoignent; c'est le pharynx. Quand votre air passe à travers votre nez-- on dit que par le nez c'est mieux, probablement parce qu'il se fait filtrer par vos poils de nez et qu'il est réchauffé, mais, on peux respirer par l'un et l'autre des deux côtés. L'air passe soit par la cavité nasale, soit par la cavité buccale et revient ensuite à travers le pharynx et puis le pharynx se divise en deux tuyaux. L'un pour-- enfin, l'air peut descendre par n'importe lequel, mais l'autre est pour la nourriture. Donc le pharynx se divise en deux. A l'arrière on a l'oesophage-- et on parlera plus de l'oesophage dans une autre vidéo par le futur. A l'arrière on a l'oesophage et à l'avant-- Je vais dessiner une petite séparation ici. A l'avant, peut être ceci-- je vais rejoindre ça. J'utilisais du jaune. Je vais utiliser du jaune pour continuer et je vais utiliser du vert pour l'air. Donc ça se sépare comme ça. Derrière la trachée, on a l'oesophage. Je vais prendre une autre couleur. Et puis juste ici, on a le larynx. Et nous allons nous intéresser au larynx. Notre nourriture descend par l'oesophage. Nous savons qu'on mange la nourriture avec notre bouche aussi. Donc, c'est ici que nous voulons que notre nourriture aille; dans l'oesophage. Mais l'élément principal de cette vidéo est la ventilation. Que faisons nous de notre air? Lorsque l'air passe dans le larynx, et le larynx est aussi notre boîte vocale. Comme vous m'entendez parler maintenant, il y a ces petites choses juste ici qui vibrent juste aux bonnes fréquences et je suis capable de former un son avec ma bouche pour faire cette vidéo. C'est aussi notre boîte vocale, mais je ne me concentrerai pas là-dessus maintenant. C'est appelé notre boîte vocale à cause de toute cette structure anatomique qui ressemble à ceci. Mais, après ça, l'air passe dans le larynx-- c'est en train d'entrer-- ça rentre dans la trachée, qui est simplement juste le tuyau pour l'air. L'oesophage est le tuyau pour la nourriture. Je vais l'écrire Et puis, à partir de la trachée-- qui est en fait assez rigide comme structure. Elle a du cartilage autour d'elle, et c'est logique qu'elle ait du cartilage. On ne veut pas-- prenons un tuyau d'arrosage-- si on le plie beaucoup, on ne pourrait pas faire passer d'eau à travers, ni beaucoup d'air. Donc on ne veut pas qu'elle se plie du tout. C'est pourquoi elle a besoin d'une certaine rigidité, pourquoi elle est entourée de cartilage. Et puis elle se divise en deux branches-- et je pense que vous savez où ces deux branches vont. Et je ne le dessine pas en détails précis. Je veux juste que vous en ayez une idée, mais ces deux tubes sont-- chacun d'eux est une bronche. Et elles ont aussi du cartilage, donc elles sont assez rigides, mais les bronches continuent à se diviser. Elles continuent à se diviser en tubes de plus en plus petits, et à un certain moment, ils n'auront plus de cartilage. Ils arrêtent d'être rigides, mais ils continuent à se diviser. Je vais les représenter par ces petites lignes. Et ils deviennent tellement fin. Ils continuent à se diviser. L'air continue à être divisé et réparti et descend par différends chemins. Et puis, lorsque les bronches n'ont plus de cartilage autour d'elles, elles ne sont plus rigides. Les premières de celles-ci s'appellent-- ou en fait tous les tubes après ça s'appellent les bronchioles. Voici les bronchioles. Par exemple, ceci serait une bronchiole. Et il n'y a rien de particulier avec ça, c'est juste un tube qui devient de plus en plus fin. On a étiqueté les différentes parties des tubes avec différents noms, mais prenons ça à travers la bouche ou le nez et on continue à diviser et à diviser cette division principale en deux chemins différents qui nous amènent dans chacun de nos poumons. Je vais dessiner les poumons de mon cobaye. Et ces bronches-- les bronches se divisent dans les poumons-- les bronchioles sont dans les poumons et à un moment les bronchioles s'arrêtent. Et voilà où ça devient intéressant. Elles continuent à se diviser, de plus en plus petites, de plus en plus fines, jusque dans ces petits sacs à air, exactement comme ça. A la fin de chaque toute petite bronchiole se trouvent ces tout petits sacs à air et je vais parler de ces sacs dans une seconde. Ce sont les alvéoles pulmonaires. J'ai utilisé beaucoup de mots compliqués, mais l'idée générale est simple. L'air rentre à travers un tuyau. Le tuyau devient de plus en plus petit et ils finissent dans ces petits sacs à air. Et vous me direz, eh bien, comment est-ce que cela met l'oxygène dans mon organisme? Eh bien, la clé ici est que ces sacs sont tout petits et ils ont des murs tout tout tout fins-- ou je suppose, des membranes très fines. Rapprochons-nous un peu. Si j'agrandissait une de ces alvéoles, et juste pour vous donner une idée, elles sont hyper petites. Je les ai dessinées assez grandes ici, mais chaque alvéole-- Je vais dessiner ça plus grand. Je vais dessiner ces sacs à air. Donc on a de petits sacs comme ça. Et puis on a une bronchiole qui finit au niveau de cette alvéole. Peut être qu'une autre bronchiole se termine par un autre sac à air juste comme ça, un autre paquet de sacs à air. Chacun de ceux-ci fait seulement 200 à 300 microns de diamètre. Cette mesure juste ici -- je change de couleur -- cette distance est de 200 à 300 microns. Et au cas où vous ne sauriez ce qu'est un micron, un micron est un millionième de mètre-- ou on peut le voir comme un millième de millimètre. Ca fait donc 200 millièmes de millimètre. Ou on peut les considérer comme- et ceci est en fait une façon très facile de le visualiser-- c'est à peu près un cinquième de millimètre. Si j'essaye de le dessiner sur l'écran-- si vous utilisez l'écran en taille maximum, un millimètre, c'est à peu près ceci. Peut être un peu plus que ça. Jusque là je crois. Maintenant imaginez un cinquième de cela, et c'est de ça que nous parlons à peu près le diamètre d'une de ces choses. Et juste pour le replacer dans le schéma des cellules, la taille moyenne d'une cellule humaine est de plus ou moins 10 microns. Donc ceci fait à peu près 20 à 30 cellules de diamètre, en rapport avec une cellule moyenne du corps humain.