If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :11:07

Synthèse sur les lymphocytes B, lymphocytes T CD4+ et CD8+

Transcription de la vidéo

cette vidéo va être une petite synthèse résumé de ce qu'on a vu surtout les différents types de lymphocytes on a commencé par parler des lymphocytes b impossible et qui sont responsables de la réponse humorale et qu'ils portent à leur surface des immunoglobulines anticorps qui porte une partie variable spécifique de la réponse à un pathogène donné qu'ils portent plusieurs copies on a dit environ dix mille copies par lymphocytes et 6,7 cette portion variable et spécifique d'un bateau gène donnait donc elle va lier ce pathogène qui va alors être internaliser est digérée et un antigène provenant de ce pathogène va être présentée au niveau de la membrane au niveau d'une molécules du cmh 2 et être disponible pour permettre un lymphocytes t auxiliaires lymphocytes t auxiliaires lui-même spécifiques de cet antigène données de cette association antigènes cmh 2 de reconnaître cet antigène et de stimuler l'activation du lymphocytes b pour l'activation des lymphocytes b il faut deux conditions d'abord la liaison du pathogène la liaison au niveau de l'antigène reconnu et en général ce n'est pas suffisant pour l'activation il faut en plus la stimulation par un faux site et auxiliaires qui est spécifique du même pathogènes lors de l'activation ans la production de cellules mémoires qui vont permettre une réponse rapide la prochaine fois que l'organisme est exposé aux mêmes pathogènes et des cellules effectrices donc lymphocytes b effecteur ce sont les plasmocytes les plasmocytes qui sont on l'a vu les usines à anticor et fabrique massivement les anticorps qui vont être c j'étais dans la circulation et au niveau des lymphocytes t on avait deux catégories alors je vais ajouter quand même quelques détails dont on n'a pas encore parlé on avait dit qu'on avait les lymphocytes t auxiliaires et les lymphocytes t cytotoxiques chacun porte à sa mouran un récepteur des récepteurs portant également une variabilité capable de reconnaître différents antigènes mais également des protéines qui aident à la liaison au niveau du complexe majeur d'histocompatibilité et donc certaines cellules vont porter une molécule qu'on appelle cd4 et donc seront appelés cd4 positif et d'autres cellules vont porter la protéine cédé 8 et seront appelés donc cédé 8 positif la protéine cd4 elle est spécialisée dans la liaison du c est moche 2 et ainsi on dit que la plupart des cd4 plus ce sont en fait des cellules t auxiliaires tandis que ceux des huit est spécialisé dans la liaison du cmh de type 1 ce qui équivaut à dire que la plupart des cellules donc cédé 8 positives seront des cellules de type cytotoxique ces différents types de lymphocytes t peuvent être activés également par les ondes antigènes au niveau de leurs récepteurs spécifiques donc dans le cas du cd8 ça va être pas représentation au niveau d'une molécule de cmh un d'un antigène reconnu par la partie variable de ce récepteur sas effectué par une cellule de l'organisme qui aura été infectée par un pathogène et qui en aura extrait un antigène qu'elle présente au niveau de son c est un machin et qui va déterminer une réponse immunitaire de type cellulaire médiée par les cellules cytotoxique au niveau des cd4 plus ce sera par les ondes un complexe de cmh 2 présentant également un antigène spécifique de la partie variable ce sera effectué par une cellule spécialisée dans la représentation antigènes tel qu'une cellule dendritique qui aura fargo cité intel pathogènes l'activation de la même manière va générer des cellules mémoires prête à réagir rapidement elles sont présentes en grand nombre elles durent longtemps elles sont préparés à répondre rapidement efficace efficacement à la prochaine rencontre du pathogène et des lymphocytes t effecteurs qui dans le cas des lymphocytes auxiliaires s'est créé troncs des cytokines capable de lancer la larme et de stimuler l'activation des autres lymphocytes et dans le cas des lymphocytes t cytotoxiques ce sera par la sécrétion d'autres types de molécules qui seront toxiques et qui auront pour effet de tuer les cellules identifié comme mauvaise ça peut être des cellules cancéreuses ça peut être des cellules infectées par un virus donc je vais pas dire cellules infectées je veux dire les mauvaises cellules et cellule identifié comme dangereuse donc voilà pour ce petit résumé au niveau des lymphocytes avec une petite précision du pourquoi la spécialisation dans la connaissance du cmh 2 ou du cmh 1 qui se joue du coup au niveau de cette protéine cd4 ou cédé 8
Le contenu d'origine en anglais en biologie a été réalisé grâce au soutien de Amgen Foundation