If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :10:30

Transcription de la vidéo

on a parlé dans les vidéos précédentes du modèle de bord pour l'atome d'hydrogène dans lequel on a le noyau chargée positivement au centre est un électron chargées négativement qui va avoir une orbite circulaire autour de ce noyau chargée positivement le trajectoire circulaire avec un mouvement circulaire uniforme autour de ce noyau à une distance bien défini on a vu en effet que selon la théorie de niels bohr le rayon que peut prendre la trajectoire de cet électron est quantifiée on a seulement certains rayons qui sont potentiellement accessibles à l'électron qu'on note r1 r2 r3 et caetera et chacun a ses rayons est relié à un niveau d'énergie le 1 2 3 etc ici j'ai placé l'électron sur la trajectoire circulaire de rayon r1 donc cet électron et associés au niveau d'énergie peu un qui est le niveau d'énergie de l'état fondamental le plus bas niveau d'énergie que peut avoir cet électron et on a vu dans les vidéos précédentes que si on apporte une certaine quantité d'énergie est bien cet électron peut passer un état d'énergie supérieure et donc au rayon associé à cet état d'énergie supérieure par exemple ici on va imaginer qu'on va apporter de l'énergie à site électron tél on va pouvoir envoyer cet électron sur l'orbit de rayon r3 cet électron aura alors un état d'énergie de 3 et ce phénomène ici c'est le phénomène d'absortion électrons va absorber de l'énergie pour gagner de l'énergie et dans le même temps selon les théories du modèle de bord eh bien on va avoir le rayon qui va changer et qui va devenir le rayon associés à ce nouvel état d'énergie l'électron a donc absorber de l'énergie arrive à un niveau d'énergie plus élevé mais pas pour une durée infinie cet état en effet n'est pas stable l'électron il va revenir au bout d'un moment à cet état fondamental eu un on va voir ça sur le schéma de droite ici donc si on à l'électron ici par exemple il ya donc le niveau d'énergie étroit avec le rayon r3 eh bien on va pouvoir avoir l'électron qui revient aux niveaux d'énergie fondamentale eu un associé au rayon r1 et lorsque ce phénomène se produit eh bien on va observer les missions d'un photon un photon de lumière c'est ce qu'on appelle le phénomène démission ce photons de lumière on leur présente comme ceux ci et ce faute on va avoir une certaine longueur d'onde et on peut relier cette longueur d'onde directement à la différence d'énergie entre les deux niveaux de 3 et e or je vais descendre un petit peu pour faire de la place donc l'énergie de notre faute on ici qui a été émis c'est égal à la différence d'énergie entre les deux niveaux d'énergie ici e3 et e1 donc c'est égal à l'énergie la plus élevée de 3 - l'énergie n'a plus petit ici le 1 et on sait également par définition que l'énergie de notre faute on c'est égal à h fois nue h étant la constante de planck est tenu étant la fréquence du photon et on sait que nul on peut le relier à la longueur d'onde lambda par la formule nu égal c'est sûr lambda donc si je reprends tout ça j'obtiens en fait que de 3 - eu un qui est l'énergie de mon faux thon c'est égal à h fois c'est sûr lambda donc ça c'est ce qui se passe entre le niveau est roi et le niveau 1 mais de manière générale je peux avoir cette expression pour le passage d'un niveau que je note le 1/10 et j au niveau humain dit si tu vas donc être gala h fois c'est sûr lambda avec donkey 6e j l'énergie la plus élevée et eux ils énergie la plus faible et je peux continuer à aller plus loin dans le travail de cette expression ici puisqu'on a vu dans une vidéo précédente que on pouvait exprimer l'énergie quel que soit le niveau d'énergie auquel on se trouve avec une expression qui fait intervenir le niveau d'énergie en question ici petit vie ici petit é en effet on a vu dans une vidéo précédente que quel que soit le niveau n où se trouvent les électrons on avait eu un dix cennes qui est égale à e 1 l'énergie de état fondamental / n o car est donc ici j'ai en fait eu de j qui est donc égale à e 1 surgi au carré et ei qui est égale à e 1 sur io carré j'obtiens donc alors en mélangeant ceci est ce si l'expression suivante on a alors acheté sur lambda qui est égale à e j - eux y c'est à dire en fait eu un facteur 2 1 surgi au carré - 1 sur i au carré et si on shahid les lambda on a alors un sur lambda qui vaut le 1 / à chaque fois c'est x 1 surgi au carré - 1 sur io carré on va détailler un petit peu ce terme ici le 1 sur hc je vais changer de couleur je vais prendre du verre ou un sur hc à quoi ça correspond on a vu dans une vidéo précédente que eu 1 est une énergie négative donc ça c'est donc égale à moins donc s'ils expriment eux ici en joules je vais avoir 2,179 fois dix puissance moins 18 que je vais / la constante de planck donc 6626 x 10 - 34 x la célérité de la lumière dans le vide ici on prend 2,9 9 7 4/10 puissance 8 mètres par seconde donc si je sors ma calculatrice je vais donc avoir 2,179 fois dix puissance moins 18 que je divise par la constante de planck 6,6 126 soit 10 - 34 x donc la vitesse de la lumière 2,9 9 7 4 à 10 puissance 8 et je trouve donc une valeur de 1,090 cette fois 10 puissance 7 et l'unité chez les maîtres - 1 avec le signe au moins ici devant et ça en fait c'était gala - r cette valeur historique d'euros 97 x 10 puissance est nettement 1 c'est une constante qu'on appelle air air car c'est la constante dit de rietberg la constante de rydberg si j'insère ceux - air à la place de e1 sur h c'est que je continue ici j'obtiens donc un sur lambda qui est égalament - r1 surgi au carré - un sursis au carré et donc si je passe ce signe au moins dans la parenthèse j'ai donc un sur lambda qui vont air facteur de 1 sur io carré - 1 / j o car est une formule une expression que j'encadre qui relie donc directement lambda aux deux niveaux d'énergie impliqué dans l'émission du photon y étant le niveau d'énergie de plus basse énergie et j le niveau des nerfs j de plus haute énergie la longueur d'onde du photon qui va être signé suite au passage de l'électron du niveau j au niveau i elle est donc tels que un sur lambda est égal à air facteur de 1 sur you carré - insurgés au cas où et cette expression ici on l'a déduit directement du modèle de bord qu'on sait être totalement inexacte par rapport à la réalité de ce qui se passe dans l'atome d'hydrogène mais tout de même cette expression elle est très utile et très intéressante dans ce qu'elle nous permet d'expliquer complètement les spectres d'absortion et des missions de l'atome d'hydrogène et c'est ce qu'on va voir dans la vidéo suivante et c'est là toute la puissance de ce modèle de bord qui bien que ils ne représentent pas la réalité ils permettent d'expliquer très nettement exactement des phénomènes observés expérimentalement