If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :20:33

Transcription de la vidéo

dans les vidéos sur la respiration on a vu que l'organisme les cellules avaient besoin d'oxygène pour pouvoir faire fonctionner le métabolisme on a besoin d'oxygène et lors de l'utilisation de cet oxygène il y as production et rejets de gaz carbonique rejets de dioxyde de carbone et le processus qui permet au corps de fournir le dioxygène dont les cellules ont besoin et de rejeter de dioxyde de carbone produit s'appelle la ventilation si on veut être rigoureux dans les termes techniques la respiration c'est ce qu'on a vu au monde la respiration cellulaire c'est l'utilisation du dioxygène pour l'oxydation de métabolites le processus qui consiste à inspirer de l'oxygène est expirée de dioxyde carbone ça s'appelle la ventilation la ventilation alors quels sont les organes de la ventilation si je dessine un personnage ici je vais faire un nez et que sa narine j'ai dû faire la bouche ouverte puisque on peut éventuellement respirer par la bouche et voici donc sa tête je dessine et l'oeil même si c'est pas n'est ce pas indispensable pour la respiration et bien la bouche ici est ouverte sur la cavité buccale dont on peut on peut représenter éventuellement la langue ici mais en tout la cavité buccale est ouverte elle communique avec la cavité nasale donc c'est pareil l'espace de la cavité nasale qui communique avec la cavité buccale donc qui a invité nasal et cavité buccale qui permet toutes les deux d'aspirer de l'air et qui se rejoignent à l'intérieur au niveau du pharynx ici on a le pharynx et rapidement et bien ce tube ici se re divise au niveau du larynx donc on a ici le larynx dans la division donc une partie qui devient l'oesophage dont on ne va pas parler aujourd'hui mais l'oesophage c'est par là que passent les aliments pour se diriger vers le système digestif donc c'est plutôt en arrière vers l'avant on à la trachée la trachée 6 et la trachée c'est un tube rigide cartilagineux entouré de cartilage qui la lui donne un côté résistant pour justement qui savent pas écraser que sa garantie comme ça l'accès à l'air et cette tâche et se re divise encore en deux pour former les bronches les bronches qui elle aussi se portent des cartilages et en fait tout ce petit système de tuyau continue de se diviser donc les branches se divise encore de plus en plus fines après le stade bronze on appelle ça le stade bronchioles bronchioles là on a déjà assez fin et plus de cartilage et ses brochures les biens continue de se diviser et on continue de diviser de plus en plus petit de plus en plus fins pour arriver à de petits sacs qu'on appelle les alvéoles alors je peux reprendre ici on se retrouve dans les poumons on a deux poumons et ses ponts et bien sont remplies comme ça de toute cette petite tuyauterie et de petites alvéoles si je fais un agrandissement sur une partie comme ça on retrouve donc une petite bronchioles qui à son extrémité arrive dans des petites fioles donc on a ici différentes petites alvéoles qui sont desservies par cette bronchioles on peut représenter une gauche molle ce serait divisée elle aboutit à d'autres alvéoles dans cette direction donc on a cet ensemble de petits sacs ici qui sont très très faim leur membrane est très très fine et eux-mêmes pour te donner une idée et bien il mesure entre 200 et 300 nanomètres 200 nanomètres c'est 200 nanomètres c'est un cinquième de mm c'est leur minuscule ça représente une vingtaine de cellules et leur paroisse est si fine approximativement une cellule d'épaisseur ce qui leur permet d'être connecté au système vasculaire puisque au niveau de ses poumons est bien arrivé les artères du coeur d'un vaisseau sanguin qui arrive du coeur on appelle ça une artère je vais écrire ça art.r ça vient du coeur s'esquisser les vaisseaux qui viennent du coeur et on a dans les poumons les artères pulmonaires pulmonaire donc les artères pulmonaires elle arrive et elles vont venir comme ça à proximité des alvéoles et elles sont chargées de ce sens qu s'est représenté en bleu donc je leur présente en bleu mais le sang n'est pas vraiment bleus c'est juste que ce sens et foncer il est pauvre en oxygène une chercheuse oxygène et lors de son passage au niveau des alvéoles et 20 il va pouvoir voir échanges l'oxygène qui est présent dans les alvéoles parce que le psy l'oxygène ici qui a pu être inspiré soit pardonné soit par la bouche et à voyager comme ça le long de ses tubes pour arriver ultime mans au niveau des sacs alvéolaire et bien cet oxygène ici il peut passer dans le sang l'hémoglobine va se charger en oxygène à ce coloré en rouge vif et on passe maintenant au système veineux puisque ce qui est vaine c'est ce qui repart vers le coeur est donc là les veines pulmonaires repartent vers le coeur chargé d'oxygène qu'on a les n pulmonaire et en l'occurrence c'est tout petit vaisseau très très faim on appelle ça des capillaires sont les capillaires donc qu'il soit vaine ou artérielle on appelle ça les capillaires et au niveau de sa la saq alvéolaire on a cet échange gazeux donc non seulement l'oxygène dans un sens passe dans le sang mais le sang se décharge du dioxyde de carbone qui lui repasse dans les sacs alvéolaire et se doit aussi de carbone qui est maintenant au niveau des sacs alvéolaire eh bien il va se faire expulser et je vais maintenant d'expliquer comment quel est le mécanisme qui permet comme ça d'aspirer d'expirer l'air quel est le mécanisme qui commande le gonflement et le dégonflement pour permettre le passage de ces gaz c'est parce que ici haut niveau en dessous des poumons on a un muscle arqués comme ça ddd muscles lisses arc et ça s'appelle le diaphragme ici on a le diaphragme et le diaphragme fragments lorsqu'il est au repos il es arqués comme ça vers le haut et lorsqu'il se contracte et bien il va descendre pour adopter une position légèrement marqué dans l'autre sens ce qui va faire augmenter le volume des poumons et ça on sait ce que ça donne quand on fait augmenter le volume d'un espace et bien on réduit la pression à l'intérieur il ya moins de pression dans cet espace ça va avoir pour effet d'aspirer l'air à l'intérieur des poumons et lors de l'expiration bien celle inverse le diaphragme remonte les poumons sont comprimées l'espace est réduit donc la pression augmente à l'intérieur l'air est expulsé c'est l'expiration et lors de cette expiration et inspiration et renouvellement de l'air qui se situait au niveau des sacs alvéolaire et la surface des chances que ces sacs représentent ces énormes en fait là l'espace la surface représenté par la surface de ces eps de ses alvéoles 75 m² 75 m² de surface des changes des gaz pour permettre cette surface des changes avec le les capillaires sanguins puisque un être humain possède environ 300 millions de ses alvéoles ici on a les alvéoles et on en a environ 300 millions voilà donc dans les prochaines vidéos je vais parler un peu plus du système circulatoire le système sanguin et comment grâce à l'aimer globine et bien on peut transporter cet oxygène au niveau des cellules qui en ont besoin et a récupéré le dioxyde de carbone pour le ramener au niveau des poumons pour qu'il soit expulsé
Le contenu d'origine en anglais en biologie a été réalisé grâce au soutien de Amgen Foundation