Réactions d'élimination et de substitution nucléophile

Les réactions SN1, Sn2, E1 et E2 sont par excellence les réactions qui permettent de comprendre pourquoi certains produits sont plus susceptibles de se former que d'autres. On présente ici les mécanismes de ces réactions et on regardera comment l'étude de la nucléophilie ou de l'électrophilie permet de choisir une réaction parmi ces différents mécanismes.

Exemple de réaction radicalaire : chloration du méthane

Dans ces vidéos, Sal aborde la différence entre nucléophilie et basicité. Le formalisme utilisé étant trop loin du formalisme habituel, nous avons décidé de les laisser EN ANGLAIS.

Dans ces vidéos, Sal aborde la différence entre les mécanismes E1 et E2. Le formalisme utilisé étant trop loin du formalisme habituel, nous avons décidé de les laisser EN ANGLAIS.

Dans ces vidéos, Sal aborde les compétitions Sn1, Sn2, E1 et E2. Le formalisme utilisé étant trop loin du formalisme habituel, nous avons décidé de les laisser EN ANGLAIS.

Après avoir défini les notions de réactif nucléophile ou électrophile, ces vidéos, de Jay à l'origine, couvrent tout ce qu'il faut savoir des réactions de substitutions nucléophiles : mécanismes Sn1 et Sn2, stéréochimie, effets de solvants et compétition Sn1/Sn2.

Dans ces vidéos, de Jay à l'origine, on aborde la force comparée des nucléophiles et la compétition entre les mécanismes Sn1, Sn2, E1 et E2.