If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :8:56

L'entropie est une grandeur macroscopique

Transcription de la vidéo

alors on va encore parler d'entropie alors je vais essayer d'arrêter quand même après près c'est autre chose mais nous ne sommes que vraiment l'entreprise est quelque chose de super important et en plus je suis pas sûr d'avoir bien insisté sur ce point là donc on va encore en parler encore un tout petit peu donc l'entropie en fait ce que je j'ai dit mais j'ai pas vraiment insisté c'est que c'est une variable macroscopique c'est une variables macro et essai en finalement aussi de là que viennent la plupart des erreurs ou des simplifications comme je les dis puisque finalement si tu te trompes par exemple parce que tu dis paris longtemps leur est propre ou que ta chambre en désordre et bien en fait c'est encore une histoire d'échelle sacha avait dit et si finalement tu regardes bien l'entropie d'un point de vue macro skopies et tu n'essayes pas de détailler les micro états et bien normalement tout ne trompent pas donc en effet si on reprend le premier exemple qui était celui se souvient on avait eu un grand compartiment comme ça avec des particules par exemple on va mettre une deux trois quatre cinq six et je viens casser la paroisse et finalement ce qu'on a dit c'est qu'après un certain temps bien j'aurai 1 2 3 4 5 et 6 et donc voilà quand je fais ça en fait déjà aujourd'hui un peu envié jeanne duye un billet pourquoi parce que je dessine les particules parce que ce que je dessine en bleu ici ça ce sont des micro états puisque qu'est ce que je fais je te dis où emma particules je prends la particule je peux la pause à un endroit je t'ai pas donné les vitesses et xsara mais j'aurais pu et en tout cas tu vois dès qu'on ne parle de particules finalement on oriente la description vers une description du microscopique or l'entreprise est une variable macroscopique donc c'est pour ça que voir ce problème là comme ça c'est pas du tout la bonne façon finalement c'est une façon très intuitive donc c'est pour ça qu'on le présente comme ça mais il faut faire attention parce que allemand tu vois ce qui est une bonne façon de voir les choses ça ferait plus tôt donc si gfa cette fois ci mais particules et jeudi par exemple je découpe mon espace jeudi qu'en fait j'ai un certain nombre de cases que je peux remplir et donc par exemple on va dire que j'en ai neuf comme ça donc je dis qu'ici en a 9 et ici en un oeuf aussi et donc celles ci ne sont pas accessibles au début donc j'ai bien neuf et accessible et ce qui se passe en ouvrant ici c'est que j'ai toujours mes neuf parties mais neuf justement particules attention 2009 est accessible ici mais j'en ai 9 de plus donc j'en ai 18 et tu vois que la cette fois ci en rose et bien on parle de système on se demande pas qu'est ce qu'il ya dans mon système s'est vraiment intrinsèque tu vois c'est ça dépend du système est absolument pas de ce qu'il ya dans mon système final alors en fait dans les fêtes ici parce que ça dépend de la vitesse et c'est vraiment un peu compliqué mais en tout cas ce qui est sûr c'est que si tu le vois du point de vue du système tu as moins de risque de faire des erreurs puisque ici finalement on peut dire que chacune de mes cases représenterait pas seulement un droit mais un an le droit et une vitesse pas raison et dans ces cas là on se trompe et donc tu vois quand on ne dessine en pas les particuliers en voyant le plus ça comme un décompte d'état un décompte de cases chaque case correspondrait donc à une position et une vitesse eh bien on s'éloigne de la description micro état et c'est justement deçà de la moyenne pas mal d'erreurs alors on peut prendre un autre exemple tu vois on peut prendre un exemple par exemple de cartes pour reprendre l'idée de leur réseau d ordre donc on imagine que j'ai comme ça une pile de cartes des cartes à jouer un par exemple et de l'autre côté j'ai des cartes comme ça qui sont posés sur la table et qui sont donc en désordre donc je compte pas mais je compte pas mais on imagine que j'en ai le même nombre donc ce qu'on avait à voir andy envie de dire c'est qu'ici elles sont en ordre et on a raison elle son ordre est ici elles sont d ordre mais tu vois là ce qui est ce qui est compliqué c'est qu'on a envie du coudon considérer les cartes comme comme de 2,2 des micros et ajustements mais non parce que la carte ça fait un maquereau état c'est un maquereau et a donc finalement si on prend du point de vue microscopique puisqu'on a dit que l'entropie c'était une usure macroscopique du nombre d'états microscopique bien je prends que cette carte elle est composée de particules et que ces particules elles sont justement en train de vibrer dans certaines positions à une certaine vitesse etc etc si si la même température et bien finalement ces deux configurations de maquereaux états ont la même entropie parce que il ya le même nombre de cartes avec le même nombre de particules etc il n'y a rien qui a changé la seule chose qui a changé c'est mon mac row état mais je n'ai pas augmenté mon nombre de micros étaient accessibles donc finalement tu vois c'est vraiment un peu compliqué je pense qu'il faut il faut essayer d'y réfléchir et il faut et c'est finalement de prendre des exemples relativement simple et se souvenir qu'il faut toujours regarder au point à l'échelle du système et non pas à l'échelle de la particule et donc si on fait un petit résumé on à l'énergie interne on à l'entropie on a la pression on a le volume on à la température et ça c'est ce qui nous permet de définir donc nous voilà macroscopique et finalement du point de vue microscopiques et bien la température c'est une mesure de la moyenne de l'énergie cinétique leveaux lui c'est une mesure finalement de la position la pression c'est une notion de fréquence de choc l'entropie c'est une notion d'être accessible et l'énergie interne de moyenne d'énergie et donc on voit finalement que le problème qu'on a avec un groupe i c'est finalement on a des fois on a tendance à se tromper entre ces deux définitions là et qu'il faut bien penser aux microscopique pour se souvenir que c'est le nombre d'états accessible et non pas comment mais particules sont dans ces états là et donc c et c'est vrai que c'est pas ça dépend pas des particuliers des états donc j'espère que fata éclairé en tout cas c'est vraiment pas quelque chose de facile et donc je te dis à très vite dans une prochaine vidéo