If you're seeing this message, it means we're having trouble loading external resources on our website.

Si vous avez un filtre web, veuillez vous assurer que les domaines *. kastatic.org et *. kasandbox.org sont autorisés.

Contenu principal
Heure actuelle :0:00Durée totale :7:35

Transcription de la vidéo

donc dans les vidéos précédentes on a étudié l'effet doppler et on s'est placé dans le cas particulier de la vitesse de la source qui est inférieur strictement inférieure à la vitesse de l'undd donc vs pour la source et vo pour l'inde donc ça c'est la condition on a utilisé dans toutes les vidéos précédentes donc maintenant je te pose la question qu'est ce qui se passe lorsque cette condition n'est plus vérifiés par exemple qu'est ce qui se passe dans le cas où on a la vitesse de la source qui est égale à la vitesse de propagation de l'ondh donc on va d'abord commencer par regarder ce que ça donne de réutiliser les formules qu'on a démontré dans les vidéos précédentes sur l'effet doppler donc j'avais fait un petit tableau pour rassembler les formules en distinguant les deux cas d'une part la source qui se rapproche de l'observateur et d'autre part la source qui s'éloigne de l'observateur dans le cas de la source qui se rapproche si on a vo qui est égal à v source 1 qu'est ce qui se passe ici on tombe sur une période qui est égal à zéro donc une période nul ça veut dire qu'il ne faut pas attendre entre deux fronts d'onde donc c'est assez dur à imaginer un mais c'est un peu comme si on avait toutes les ondes qui étaient émises exactement en même temps et puis pour la fréquence et bien on se retrouve avec quelque chose qui est / 0 donc celle notée comme ça et bien sûr c'est non défini mathématiquement 2 / 0 comme ça donc si je reprends dans ce premier cas ici si les héros est égal à vs on a une période observée qui va être égal à zéro et une fréquence qui est non défini qui est égale 1-1 / 0 alors qu'est ce qui se passe quand on se rapproche progressivement devait 0 sans pour autant atteindre qu'elle est en fait cette limite je vais l'écrire comme ça la limite de f hotz lorsque vs la source à une vitesse qui sera proche de zéro mais vs reste quand même strictement inférieure à 0 et bien dans ce cas là on peut écrire que la limite de la fréquence observé c'est quelque chose qui tend vers plus l'infinie ça devient un nombre positif et très très grand alors pourquoi ça comme on le voit sur la formule de f hop dans le cas de la source qui se rapproche de l'observateur bien puisqu'on a au dénominateur v0 - vs et que vs devient plus en plus proche de zéro et bien la différence v0 - vs devient de plus en plus petit tout en restant positive du coup puisqu'on à une fraction avec un dénominateur qui se rapproche de zéro tout en étant positif on divise par quelque chose qui est de plus en plus petit donc ça nous donne un nombre de plus en plus grands et donc on peut écrire que la limite de la fréquence observé tend vers plus l'infini alors effectivement qu'est ce que ça signifie cette fréquence qui devient de plus en plus grande donc si on reprend le cas qu'on a vu dans la vidéo dans les vidéos précédentes où on avait une vitesse inférieure à la vitesse de l'ondh donc j'ai refait le schéma ici on allait front d'onde qui sont les cercles les différentes positions de la source qui sont les points j'ai noté t 0 t1 t2 et t3 t3 et voilà notre observateur à droite donc la source se dirige vers l'observateur au troisième instant à l'instant t 3 la source étant ce point elle est juste en train d'émettre une onde à l'instant t 2 qui précède l'instant t3 elle était à cet endroit donc un petit peu plus loin de l'observateur londe qui a été signé à l'instant t 2 se trouve à l'instant t 3 matérialisé par ce cercle orange ici si on remonte encore dans le temps à l'instant t 1 la source était encore plus à gauche et londe à l'instant t3 émises par la source lorsqu'elle était à l'instant t 1 est représenté par ce cercle orange et enfin si on remonte encore plus dense dans le temps à l'instant initial t0 et bien la source était à ce point et londe qu'elle a émis lorsqu'elle est ce point se trouve à l'instant t 3 être représenté par ce grand cercle orange ici donc on voit bien que la longueur d'onde est plus faible du côté de l'observateur puisque la source se dirige vers l'observateur donc dans ce cas vs égale les héros si on essaie de refaire le même type de schéma mettons claude source se trouve à cet endroit elle est sur le point d'émettre une autre donc il y à une période exactement la source se trouvait à cet endroit et puisque londres qui a été émise à cet instant par la source qui était au point jaune ici voyage exactement à la même vitesse que la source il ya ainsi je dessine ce front d'onde voilà ce qu'on obtient et donc la source et le front d'onde emilie a exactement une période donc c'est cette ce front d'onde le cercle jaune et cette source ce point rouge sont exactement au même endroit puisqu'ils ont voyagé à la même vitesse si on remonte encore une période dans le temps la source se trouvait à ce point que je matérialise ici en violet et donc londe qui a été mis par la source lorsqu'elle était au point violet belle est représenté par ce cercle que je suis en train de dessiner voilà donc en violet ici on a le front d'onde émis par la source lorsqu'elle était au point violet puisque cette onde se déplace à la même vitesse que la source à l'instant présent on regarde le point rouge le point rouge est exactement confondu avec le front d'onde qui l'a émis il y a deux périodes bien sûr on peut continuer le raisonnement si je regarde où était la source il ya trois périodes voilà notre point en bleu où se trouvait la source est donc cette source a émis un front d'onde donc qui se trouve à l'instant présent lorsqu'on considère le point rouge ici exactement confondu avec ce point rouge parce que entre l'instant où cette onde ou ce cycle a commencé la source était ici et ensuite la source est déplacé exactement à la même vitesse que le front d'onde donc elle se retrouve toujours sur ce front d'onde et donc qu'est ce qui va se passer pour un observateur un petit bonhomme alors bien sûr s'il se trouve pile sur le chemin de la source il va y avoir collision mais s'il se trouve juste à côté qu'est ce qui va se passer pour lui eh bien on l'otan au lieu d'entendre par exemple c'est une onde sonore un bruit émis avec une certaine fréquence de façon périodique et bien il va avoir toute cette énergie sonore qui va être émises d'un seul coup un peu comme si un peu comme si toutes les ondes qui avait été émis précédemment se concentrer ce comprimant ce point particulier va donc en temps une sorte de claquements à un énorme boum si on prend l'exemple d'un avion qui voyagent à la vitesse du son eh bien ils se forment ce qu'on appelle le mur du son en fait une sorte de de chacon à une compression de toutes les ondes puisqu'on à la source qui voyagent à la même vitesse colombes